Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

4 policiers assassinés par un Antillais converti à l'Islam, mais surtout pas d'amalgame !

4 Octobre 2019, 07:01am

Publié par Thomas Joly

Dans un saint des saints de la police française, la préfecture de police de Paris, un type a tué trois policiers et un agent de l’administration (trois hommes et une femme), a blessé très grièvement une cinquième personne avant d’être abattu. Il les a saignés à coups de couteau. Sans doute, comme aime l’écrire les journaleux français, en les « frappant au cou ».

Aussitôt ont été mis en avant quelques critères de dédouanement de l’assassin.
Il serait d’origine antillaise. Un homme noir de 45 ans (donc rien à voir avec le vieux mâle blanc) ne peut être totalement coupable.
Il serait sourd, peut-être muet. Un homme victime d’un aussi lourd handicap ne peut tuer des policiers sans raison. Se sont-ils moqués de lui ?
Il y aurait eu une altercation avant qu’il ne supprime quatre vies. Faut-il comprendre que les quatre trucidés l’ont bien cherché ?
Il ne s’entendait pas avec son chef de service (une femme ?). Lui aurait-elle fait quelques remarques sur la qualité de son travail administratif (il travaillait depuis 2003 dans le service informatique de la DRPP – direction du Renseignement de la préfecture de police). Des remarques mal interprétées en langue des signes ?
Une femme aurait-elle osé déprécier le travail d’un homme noir sourd-muet ? Une faute impardonnable.

Aussitôt Anne Hidalgo a réagi. De belles paroles comme en pondrait une intelligence artificielle basique : « … En mon nom et celui des Parisiens, mes premières pensées vont aux familles des victimes et à leurs proches. » Ce soir, elle éteindra sûrement la Tour Eiffel.
Gérard Collomb n’a pas fait mieux : « Toutes mes pensées vont bien sûr aux familles des victimes. Et je veux aussi faire part de mon soutien à l’ensemble des personnels, dont j’imagine l’émotion à cet instant. » Bonne fête Gérard.
Richard Ferrant s’est hissé au niveau de ses amis : « J’adresse mes pensées solidaires et attristées aux policiers et au personnel de la @prefpolice ».

Castaner, imperturbable, a repoussé l’heure de son shot vodka, et accessoirement sa virée en Turquie et en Grèce pour déclarer que l’agresseur, qui travaillait sur place, « n’a jamais présenté le moindre signe d’alerte ».
Bravo ! Excellent !

Demain on apprendrait qu’un type qui n’avait jamais présenté le moindre signe d’alerte a flingué la moitié de l’équipage d’un sous-marin nucléaire avant de le faire disparaître dans les abysses, qu’un autre a coulé notre unique porte-avions, qu’un troisième a saboté une centrale atomique pour nous faire un Tchernobyl-sur-Loire.

Il ne manque plus qu’une déclaration d’Édouard Philippe ou de notre garde des Sceaux fraîchement sortie de sa minute de silence pour nous expliquer que l’homme était dépressif, n’avait pas pris son calmant ce matin, et qu’il sera interné dans le dernier hôpital psychiatrique encore ouvert pour des soins nécessités par son état. Buzyn est en train de lui chercher un lit disponible.

Les journaleux sont certainement à Gonesse. Ils vont interviewer les copains du surineur. Parions qu’il était gentil, aidait les vieilles dames à porter leur cabas trop lourd et était un parfait mari halal. « Que ji dis que ça peut pas être lui ! », clamera le voisin de palier.

Et soudain, un accroc dans cette préparation de l’opinion.
Ce dont toute la France qui n’a pas encore reçu sa dose de Soma anti-Zemmour se doutait commence à percer : l’assassin s’est converti à l’islam il y a dix-huit mois et sa femme est une bonne musulmane.

Attention pas d’amalgame.
La religion n’a rien à voir avec ces assassinats.
L’homme aurait aussi bien pu être bouddhiste, shintoïste, voire catholique.
Et Éric Zemmour est tellement plus dangereux. Avec son air sournois de Juif SS.

D’ailleurs c’est peut-être lui qui a tellement énervé notre pauvre Gonessien qu’il s’est senti dans l’obligation de suriner quelques flics avec un couteau en céramique indétectable aux portiques de sécurité.
Sur les chaînes d’informations en continu, on ne s’y trompe pas : « Rien ne laisse présager qu’il s’agit d’un acte terroriste » dit un expert quelconque sur CNews. Au Figaro où les journalistes sont prêts à clouer Zemmour au pilori « on ne sait pas s’il y a un lien entre cette conversion et son passage à l’acte ».

Allez, rassurons-nous, il n’y a aucun lien avec l’islam. Il faut être un putain de complotiste pour penser le contraire. Qui apporte les nounours en peluche et les bougies ?

Et gardons le regard braqué sur Zemmour qui n’a pas fait acte de repentance hier soir sur Paris Première. Le salaud !

Marcus Graven

Source : http://ripostelaique.com

Voici le visage de Mickaël Harpon, cet Antillais converti à l'Islam qui a massacré au couteau 4 policiers et que les médias vous cachent volontairement :

 

Commenter cet article