Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Rouen : un père de famille français massacré et mutilé par 3 mineurs ivoiriens enragés

16 Septembre 2019, 18:50pm

Publié par Thomas Joly

Un homme âgé de 47 ans a été retrouvé mort dans les jardins de l’Hôtel de ville de Rouen (Seine-Maritime) mardi 10 septembre au matin. Il était entièrement nu et avait été atrocement mutilé. Une racaille africaine de 17 ans a déjà été mise en examen dans cette enquête, deux autres ont été interpellées ce week-end.

L’enquête sur ce crime sordide avance à grands pas. Les faits se sont déroulés dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 septembre. Le corps sans vie d’Olivier Quenault, 47 ans, a été découvert mardi au petit matin par un employé municipal, alors qu’il gisait dans son sang, dans les jardins de l’Hôtel de ville de Rouen, entièrement nu, allongé. Ses vêtements étaient éparpillés un peu partout dans les jardins indique Le Parisien.

Les premières constatations ont également permis de déterminer que la victime avait été mutilée, notamment au visage. L’autopsie réalisée à l’institut médico-légal (IML) de Rouen a montré qu’Olivier Quenault avait été battu à mort, massacré. Ce dernier aurait tenté de ramper jusqu’à l’Hôtel de ville avant de décéder.

Un mineur de 17 ans mis en examen et écroué

Les policiers du Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Rouen ont rapidement été chargés de l’enquête et ont interpellé dès le lendemain un mineur âgé de 17 ans, de nationalité ivoirienne. Il a été mis en examen pour « homicide volontaire aggravé » et placé en détention provisoire ce vendredi. Une information judiciaire a également été ouverte par le parquet.

Les enquêteurs ont interpellé deux autres mineurs au cours du week-end. L’un âgé de 15 ans ce samedi et le second âgé de 17 ans ce dimanche. Ces derniers ont été placés en garde à vue. Bien connus des services de police, les policiers les soupçonnent d’avoir participé au massacre de la victime selon une source proche de l’enquête citée par Paris-Normandie.

L’un d’eux faisait déjà l’objet d’un placement en foyer. Ils pourraient être déférés dans les prochaines heures.

Le mobile du meurtre reste flou

Concernant le mobile de ce terrible meurtre, les enquêteurs étudient la piste d’un vol avec violences qui a dégénéré. Une chose est sûre : l’homme a été victime d’une violence inouïe. L’hypothèse de « violences gratuites » est également considérée à ce stade des investigations.

Les enquêteurs ont constaté que les auteurs avaient dérobé l’argent que la victime avait sur elle.

Source : http://actu17.fr

Commenter cet article

Garsaud 24/09/2019 00:51

Retour a la peine de mort pour ces ordures

Union des Fouines 17/09/2019 09:26

Mesure d'urgence, partager cette grande chance et cet enrichissement avec 30 élus nationaux et journalistes pro-enrichissement !

Union des Fouines 17/09/2019 09:25

Les solutions existent :
30 "chances" au hasard en mesure de rétorsion, ça leur fera passer un message clair puisque la justice a tout oublié d'Aristote il faut faire de l'éducation à Aristote nous-mêmes.

aieaie 16/09/2019 21:19

la 6 éme colonne est sur notre sol ,ils vont nous egorger comme des poulets ,que fait la police ,et l'armée ? il est temps de virer tous les sans papiers et les racailles !