Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Marlène Schiappa se travestit en homme pour réclamer le financement de start-ups féministes

25 Septembre 2019, 06:06am

Publié par Thomas Joly

Marlène Schiappa n’a jamais craint le ridicule et le prouve encore une fois. Sur les réseaux sociaux, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes ainsi que de la lutte pour les discriminations n’a pas hésité à se transformer en homme, rapporte le Huffington Post. Plus précisément, en prenant les traits d’un homme avec son visage. Sur son compte Twitter, elle a relayé la campagne de communication du collectif « Wearesista », un collectif de gauchistes aigries qui prétend défendre les femmes.

À travers son message, Marlène Schiappa questionne : « Pour lever des fonds, faut-il devenir un homme ? ». Une référence directe au slogan du collectif d’entrepreneuses qui stigmatise la difficulté de levée de fonds pour les femmes désirant créer leur entreprise. En particulier dans le numérique. Elles demandent : « Faut-il devenir un homme pour lever des fonds ? »

On pourrait répondre à ces bonnes femmes qu'il vaut mieux être sérieux, innovant et performant pour trouver des investisseurs que de prétendre être discriminées en fonction de leur sexe, toutefois on peut douter qu'elles renoncent si facilement à leur fonds de commerce victimaire...

 

Commenter cet article

Union des Fouines 25/09/2019 12:20

Marlène Schiappa est une manipulatrice sophiste.

1- Son visage et son identité, sa fonction, sont milieu familial notamment paternel, lui amènent systématiquement un discrédit de 80% par rapport à n'importe quelle femme de France.

2- Les 15% de discrédit et de ridicule restants sont une oeuvre lui étant totalement personnelle.

Si j'étais entrepreneur démarché par Marlène Schiappa je ne lui donnerai pas une seule minute de mon temps pour cause d'hystérie et de dogmatisme, incapacité à communiquer.

Je n'offrirai pas un centime à une personne dont les obsessions sont des moulins à vents et des châteaux en Espagne : Grossophobie, Man-Spreading, et même les menstruations au XXI éme siècle et autres débilités comme "les grosses savent mieux sucer" BRAVO !

Si elle était un homme avec le même passif le résultat serait le même, à la différence que si elle était un homme je le provoquerais jusqu'à le pousser à la faute et pouvoir lui infliger une correction mémorable .