Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L’armée française part en guerre… contre les gaz à effet de serre

10 Septembre 2019, 05:05am

Publié par Thomas Joly

La fièvre écolo s’empare de l’armée. Florence Parly, le ministre en charge de la Défense, s’est rendue tout spécialement au 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol, dans le Vaucluse, afin de présenter son plan baptisé « Place au soleil ». La guerre aux nuages est déclarée. Tout cumulo-nimbus passant à moins de 500 mètres au-dessus du camp sera abattu sans état d’âme. Fini la rigolade. Avant d’en arriver à ces extrémités, l’opération consiste, pour l’instant, à installer des miroirs capteurs d’énergie solaire afin de réduire les gaz à effets de serre qui menacent d’envahir le pays. Clandestinement !

Vaincue mais écologiquement propre. L’honneur de l’armée sera sauf. Greta viendra se recueillir sur la tombe du Soldat connu pour ses constructions d’éoliennes. Il ne pouvait pas être sur tous les fronts. Les tirs de missiles en carton recyclable n’auront pas réussi à repousser l’assaillant. Émotion sous l’Arc de Triomphe. Récupération de larmes dans un bac prévu à cet effet… Mais ne dévoilons pas le « plan défaite » encore dans les cartons des hauts responsables du ministère.

Dans cette bataille impitoyable contre les fameuses émanations à effet de serre, le camp visité par le ministre a déjà obtenu une première victoire avec une réduction de 90 % de ceux-ci. Une paire de nattes tressées sera apposée sur la tête du colonel. Décoration très convoitée dans les milieux militaires engagés dans la lutte.

À noter que cette opération promotionnelle écolo s’est effectuée alors qu’une grande partie des effectifs étaient en mission à haut risque à l’étranger (notamment au Mali). Pendant que des soldats risquent leur vie, le ministre se déplace pour proclamer son ministère « résolument engagé » dans la transition écologique. Amateurs de décalage, bienvenue au club !

Sur le site concerné, 40 tonnes de pétrole sont économisées par an pour le chauffage des bâtiments grâce à l’installation solaire. Une avancée passée au rang de priorité des priorités de l’armée française. Rester au chaud en cas de conflit. Regarder la progression de l’ennemi à la télé devant une bonne infusion aux plantes bio cultivées par l’adjudant transgenre. Gaz à effet de serre anéanti. Mission accomplie.

Cinq hectares de panneaux photovoltaïques seront bientôt installés aux abords du camp. Un appel chaque matin. « Panneau 35 ? Présent ! Panneau 36 ?… Chef, le panneau 36 s’est évadé. » D’après Le Figaro, qui suit l’affaire de près, d’ici fin 2022, « le ministère des Armées s’engage à mettre 2.000 hectares à disposition pour des projets similaires ». Jardinage, plantation d’éoliennes, chasse au gaz à effet de serre avec un filet à papillons… Engagez-vous, rengagez-vous, qu’ils disaient…

Jany Leroy

Source : http://bvoltaire.fr

Commenter cet article

Union des Fouines 11/09/2019 16:17

DANS LE CADRE DE CET ARTICLE CLIMAT / ARMÉES :

Lord James of Blackheath, «héros du Brexit», menacé de mort par l'Union européenne de la défense
Le pacte politique de silence sur la défense du parti secret se dévoile
par JOURNALISTES BRITANNIQUES | Lundi 9 septembre 2019

Lord James of Blackheath a été menacé avec la police, obligé de retirer ses propos à la Chambre des lords sur l'Union de défense de l'Union européenne et fait face à des demandes de démission et de maintien du silence sur la question.
Lundi dernier, Lord James of Blackheath a assisté à une conférence au Royal United Services Institute intitulée "Union européenne de la défense - La menace pour la démocratie, l'industrie et les alliances". Le professeur Gwythian Prins, conseiller auprès du ministère de la Défense et de l'OTAN, et plusieurs anciens officiers supérieurs de l'armée ont également assisté à la conférence.

La réunion a porté sur les conséquences pour le Royaume-Uni si les sections de défense et de sécurité de «l'accord» conclu avec Theresa May sur le Brexit et de la « Déclaration politique sur les relations futures » associée étaient approuvées.

Lors de cette réunion, il a été convenu que Lord James soulèverait la question à la Chambre des lords, ce qu'il a fait quatre jours plus tard.

Les séquences vidéo de cette intervention ont été largement diffusées sur Twitter.


Nous avons ce papier merveilleux appelé Yellowhammer, qui nous raconte toutes les choses épouvantables qui se produiront si nous n'y allions pas. Ma secrétaire a une liste alternative que je me suis conformée, appelée le vautour noir, qui est ma liste de choses que les gens ne savent pas et qui se produiront si nous n'allons pas sans accord.

Le premier est le danger que cela crée pour la Couronne. La seconde est: quelqu'un va-t-il nous dire la vérité sur l'union européenne de la défense? C’est de loin le plus gros problème auquel le public britannique est confronté et ils ne le savent pas officiellement. Pouvons-nous s'il vous plaît avoir un compte rendu approprié de ce que cela implique? Est-il vraiment vrai que le gouvernement a conclu avec la Communauté européenne des accords privés prévoyant qu'il transférera à l'Union européenne à Bruxelles, à son achèvement ou à un titre quelconque, tout le contrôle de l'ensemble de nos forces combattantes, y compris leurs forces armées? équipement?

Les nobles seigneurs peuvent plaisanter, mais cela a été fait et ils devraient vérifier. Il est trop important d’ignorer.

Nous devons connaître la vérité à ce sujet.

Il faut que tout le public sache clairement. Je crois que c'est vrai et je pense qu'on devrait nous le dire. Je crois comprendre que le serment de tous les membres actifs de nos forces sera annulé et qu'ils devront faire un nouveau serment de fidélité à Bruxelles.

Je comprends que ces derniers mois, une série de personnes de nos forces armées ont été envoyées pour créer et installer les centres de commandement et de contrôle qui serviront au contrôle de nos troupes une fois que nous aurons cessé de contrôler leur utilisation, leur application. ou déploiement.

Cela va au-delà. Ils doivent prendre le contrôle de nos services de renseignement, le cœur même de Five Eyes. Ils disposeront du MI6 et du centre de surveillance de Cheltenham. Nous en serons totalement exclus en vertu des nouvelles dispositions et n'aurons pas accès non plus au ...


À ce stade, Lord Blunkett, ancien ministre de l'Intérieur du cabinet de Tony Blair, est intervenu avec ce qui pourrait être perçu comme une menace:

Je me demande si le noble Seigneur serait prêt à céder le passage juste un instant. Je lui demande de conclure, car ce n’est ni dans son intérêt ni dans celui du Comité que celui-ci continue.

Pourquoi ne serait-il pas dans l'intérêt de Lord James de continuer?

Dans le hall qui a suivi la session des Lords, Lord James a été approché par l'ancien secrétaire à la Défense et secrétaire général de l'OTAN, Lord Robertson, qui, incandescent avec rage, a demandé à connaître les sources de Lord James pour les déclarations qu'il avait faites à la Chambre.

Tais-toi ou autre!
Les sources de Lord James doivent être claires pour tous ceux qui ont suivi la couverture de cette question en développement par la colonne britannique. Il n'a rien dit dans son discours qui ne soit déjà dans le domaine public et qui n'ait pas déjà été rapporté par la colonne britannique parmi d'autres. Le seul ajout de Lord James était la demande faite au gouvernement de faire connaître ses intentions afin que le public puisse faire un choix éclairé.

Pensez à la question principale de James: qu'est-ce que l'Union européenne de défense implique?

C'est une bonne question. C’est une question à laquelle l’ensemble de l’establishment politique britannique a fermement refusé de répondre, ou a réagi différemment en affirmant que l’Union européenne ne prévoyait pas de créer une « armée de l’UE ».

Pour trouver une réponse à cette question, nous devons nous tourner vers l'UE, Tony Blair et RUSI.

Pour l’UE, Ursula von der Leyen, ancienne ministre allemande de la Défense, a fait preuve de la plus grande franchise quant à ses projets concernant les objectifs de l’Union de la défense:

«Je veux parler de quatre composantes (…) qui, selon moi, sont importantes pour la mise en place d'une Union européenne de défense», a-t-elle déclaré. «Tout d'abord, il y a à peine deux ou trois semaines, pour la première fois, nous avons pu donner le feu vert à une capacité de commandement européen à Bruxelles. C’est la première fois que des instruments civils et militaires sont commandés ensemble, alors que ces commandements proviennent d’un seul bureau de commandement.

«C’est un grand pas en avant. C'était impensable il y a peu de temps, mais c'est précisément la bonne approche à adopter si nous voulons donner une touche européenne à notre politique de défense. »


Dans une déclaration précédente, elle a précisé que l'UE souhaitait poursuivre des politiques interventionnistes en Afrique, un continent où l'OTAN n'a aucun intérêt réel.

Curieusement, ses propos ont été repris par l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair.


Ainsi, les anciens premiers ministres européen et britannique Europhile sont absolument sur la même page quant à l'avenir de l'Union de la défense.

Cela ne s'arrête pas là, cependant. Le Royal United Services Institute a organisé de nombreuses séances d’information sur le sujet, qui ne recueillent aucune couverture médiatique. Un exemple en est une conférence intitulée «Implications pour la défense du Brexit», qui s'est tenue en mars 2017.


Lors de cet événement, Nick Witney du Conseil européen des relations extérieures a appelé à une dissuasion nucléaire conjointe anglo-française, "si Trump ne peut être destitué ni formé à domicile".

Donc, si le témoignage de Defense Union et ses implications sont connus, pourquoi l'attaque vitriolique de Lord James?

Nous pensons que la raison en est que c’est la première fois que la question est posée de manière aussi directe dans un forum politique aussi public (le débat sur l’un des projets de loi les plus controversés jamais soumis au Parlement) en violation du pacte pour rester totalement silence sur l'Union européenne de défense, faite entre le parti conservateur et le parti travailliste, comme nous l'a signalé un ancien amiral du Trident en 2015.

Les menaces se multiplient
Les réponses abusives de Lord Blunkett et Lord Robertson à la Chambre des Lords reçues par Lord James étaient modérées par rapport aux communications plus récentes.

Depuis lors, d'autres collègues de Lordly ont commencé à exiger qu'il démissionne immédiatement et lui ont dit qu'il pouvait s'attendre à une visite de la police pour infraction à la loi sur les secrets officiels.

Lord James a eu le courage de lever le couvercle sur une politique que personne d'autre dans l'establishment politique ne veut discuter. Il a besoin d'un large soutien du public.

Voir la chronologie de l'Union européenne de défense pour plus d'informations.

===

VIDEOS DIRECTEMENT LIÉES A L'ARTICLE REPRODUIT CI-DESSUS :

Un Lord anglais héros du Brexit fait une sortie fracassante sur la future armée européenne
https://youtu.be/FL1LFtT-1-A


Ursula von der Leyen and Tony Blair at the Munich Security Conference
https://youtu.be/-J2zKcSDsyY


ECFR's Nick Whitney: A joint Anglo-French nuclear deterrent
https://youtu.be/LkB-7iV4Fwc