Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Exigeons du gouvernement qu'il exonère de toute taxe les hausses à venir sur le carburant !

17 Septembre 2019, 05:16am

Publié par Thomas Joly

Qu'elle soit le fait des rebelles yéménites ou quelle ait été orchestrée par des éléments irakiens avec le soutien de l'Iran, l'attaque sans précédent qui vient de toucher sévèrement, au cœur même du pays, deux des principaux sites pétroliers d'Arabie Saoudite, aura, en toute hypothèse, des conséquences incalculables.

Sur le court terme, les conséquences stratégiques dépendront surtout de la réaction diplomatique et éventuellement militaire de Riyad et du soutien que lui apportera ou pas Washington. Sur le long terme ensuite en entamant le prestige régional du royaume arabe et remettant en cause un leadership déjà considérablement émoussé.

Mais c'est, bien sûr, sur le plan économique que les premières ondes de choc commencent à se faire sentir. La production pétrolière saoudienne, premier pays producteur, a déjà été réduite de 5 % et le prix du baril de brut a enregistré une hausse de 15 %. L'évolution de la situation va désormais dépendre de plusieurs facteurs comme le temps de réparation des installations endommagées, la mobilisation des stocks saoudiens et l'augmentation éventuelle de la production d'autres pays, mais aussi du bon vouloir américain.

En France, compte tenu que les grandes sociétés répercutent au jour le jour les prix à la pompe en fonction de celui du marché de Rotterdam où se négocient les achats pétroliers, une hausse de 4 à 5 centimes sur le litre d'essence est d'ores et déjà acquise et si les pouvoirs publics se font rassurants quant au risque de pénurie et de fortes augmentations ultérieures, la seule certitude est qu'il n'en existe aucune sur l'évolution de la situation dans les prochaines semaines.

Dans ces conditions, les Français doivent exiger du gouvernement qu'il prenne immédiatement la décision d'exonérer de toute taxe les hausses que subiront les automobilistes et les consommateurs de fuel.

Ce sera une mesure de justice sociale et de cohésion nationale. Insuffisante mais nécessaire.

Pour le reste, tant que l'Europe sera politiquement naine, tant que nos sociétés seront dépendantes de l'étranger, tant que ne seront pas établies durablement les conditions scientifiques, techniques, économiques et militaires de notre liberté énergétique, nous serons à la merci de toutes les tempêtes et de tous les séismes.

Autrement dit, nous serons en situation de servitude.

Jean-François Touzé - Délégué national du Parti de la France aux Études et Argumentaire

Commenter cet article