Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Electricité : vers une nouvelle hausse des prix de 3,5 à 4 % au 1er janvier 2020

27 Septembre 2019, 06:06am

Publié par Thomas Joly

Entre la gestion catastrophique d’EDF (notamment à cause des syndicats), l’Union Européenne et sa politique capitaliste d’ouverture obligatoire à la concurrence et les mensonges du gouvernement Macron, les augmentations hallucinantes et successives des prix de l’électricité sont le résultat d’un combo de bêtises idéologiques et de magouilles politiques. 

Trouvé sur Le Parisien :

Entre + 3,5 et + 4 % ! Voici, selon des calculs validés par plusieurs sources, la hausse que les tarifs de l’électricité risquent de subir au 1er janvier 2020. Soit une soixantaine d’euros supplémentaires sur la facture d’un ménage se chauffant à l’électricité. Et une trentaine d’euros pour ceux qui utilisent un autre moyen de chauffage. Cette augmentation est le résultat d’une bataille entre l’État, la Commission européenne, EDF et les autres fournisseurs d’électricité. Explications.

Le 10 septembre, nous dévoilions les dessous d’un accord confidentiel obtenu par la France auprès de la Commission européenne pour obtenir le feu vert sur la scission d’EDF. En échange de la séparation de ses activités de distribution (Enedis) et de production (le nucléaire), EDF verrait le prix de son électricité d’origine nucléaire (Arenh), qu’elle a obligation de vendre à ses concurrents, revalorisée à 45 euros le mégawattheure (MWh), au lieu des 42 euros actuellement. Une mauvaise nouvelle pour les consommateurs. En achetant leur électricité plus chère, les concurrents d’EDF seraient également obligés de relever leurs prix.

Pour limiter cette hausse, le gouvernement avait promis en contrepartie aux concurrents d’EDF de relever le plafond de l’accès régulé à l’Arenh de 100 à 150 TWh. De quoi leur faire regagner par le volume ce qu’ils auraient perdu par le prix.

Mais patatras ! L’exécutif a, selon nos informations, l’intention de faire machine arrière. Le prix de l’Arenh pourrait bien rester à son niveau d’aujourd’hui. Mais auquel cas, son plafond demeurera lui aussi identique. Or, dans ce cas, les concurrents d’EDF seront obligés de se rabattre pour leurs achats sur ce qu’on appelle le marché de gros, une sorte de bourse de l’électricité, où les prix sont généralement plus chers. Achetant leur électricité plus chère, ils seront également obligés de la revendre à leurs clients plus chère.

L’effet pervers est que les tarifs régulés d’EDF étant eux-mêmes corrélés à ces prix, tout le monde sera au final perdant. Les 8 millions de clients des fournisseurs alternatifs, comme les 25 millions d’abonnés aux tarifs régulés.

Cette manœuvre permet à EDF d’être gagnante financièrement, en limitant à ses concurrents l’accès à son énergie nucléaire. Mais pourquoi le gouvernement favorise-t-il ainsi l’opérateur historique ? « Il faut absolument sauver le soldat EDF », confie une source proche du dossier. « L’entreprise est plombée par une dette nette de 37 milliards d’euros. Et tant pis si ce sont les particuliers qui trinquent. » Après le 20 novembre, date limite pour que les alternatifs puissent déposer leurs demandes d’achats d’Arenh, il sera de toute façon trop tard. Le gouvernement ne sera plus en mesure de prendre l’arrêté lui autorisant à relever ce fameux plafond.

Source : http://contre-info.com

Commenter cet article

Union des Fouines 27/09/2019 09:40

Le truc hilarant c'est que ce sont les Gaulois qui ont financé EDF de A à Z (tant en france que ses poissons pilote à l'international)
Pour Areva c'est idem.

Donc cette augmentation, c'est comme si un chef d'entreprise qui a tout payé dans l'entreprise, s'entendait dire
"Monsieur le directeur, pour-vous les produits seront plus chers que pour vos employés et pour vos clients"

L'analogie n'est pas du tout infondée, il suffit de savoir à quel prix EDF vent NOTRE surplus d'électricité aux pays étrangers . (généreux avec NOTRE fric)
Et aussi savoir à quel sur-prix démentiel EDF achète l'électricité dite "verte" aux particuliers...

L'eau et l'électricité ne sont pas des produits importés, ne sont pas soumis à la loi du marché international, nos corrompus n'ont pas fini de nous prendre pour des abrutis, communistes ils le sont mais que pour ce qui les arrange. (pour favoriser les étrangers en toute chose en somme)


On reviendra aussi sur l'ignominie qu'est l'eurodictature, les seuls et uniques financiers de la dictature sont France, Allemagne, Angleterre .
Les trois pays qui payent plus qu'ils ne récupèrent.

Au final l'Eurodictature consiste pour un Français, un Anglais, un Allemand à payer des impôts pour financer la construction de routes en Roumanie, la construction de ponts en Pologne etc...

Bref pour enrichir les pays économiquement concurrents + pour gaver mohamed et mamadou en France, Allemagne, Angleterre .

Le tout sous la dictature de commissaires Européens et d'un prédisent Européen non-élu qui imposent leurs ordres dictatoriaux et font des leçons de morale à des gens qui, eux ont été élus !

Telle est la réalité, ceux qui nous ont obligé à entrer dans l'eurodictature ont vocation à être châtiés de façon exemplaire personnellement et inter-générationnellement (puisqu'ils sont les inventeurs de la repentance intergénérationnelle)

Pas besoin de dire qui, comme Cohn Bendit & Co, ont fait le plus gros forcing qui soit pour qu'on se suicide dans l'eurodictature ... Encore une coïncidence ? !!