Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le service universel obligatoire : un machin coûteux, inutile et fumeux au nom du « vivre ensemble »

17 Juin 2019, 05:26am

Publié par Thomas Joly

Le service militaire avait un but : faire des jeunes français des soldats capables de défendre leur patrie et, si nécessaire, de mourir pour elle.

Le concept de « peuple en arme » relevait certes de l'idéologie jacobine, mais il avait une logique : celle d'une France debout en état permanent de se battre pour ses intérêts supérieurs. Une France alors homogène, terrienne, unie dans ses différences provinciales par un même esprit de civilisation, dans un partage des mêmes valeurs fondamentales et dans une identité commune.

Le service universel obligatoire procède, quant à lui, de la volonté doctrinale inverse, celle du brassage forcé au nom du « vivre ensemble ».

Inutile pour la Nation, coûteux pour le contribuable, malsain dans sa conception et fumeux dans sa réalisation, ce séjour imposé au pays des Bisounours de la République « différenciée » ne relève pas seulement du gadget : il est un outil idéologique de plus du laminement des esprits.

Nous souhaitons bon courage aux pouvoirs publics qui, demain, devront procéder aux « incorporations » dans les cités.

Et nous souhaitons bonne chance aux jeunes Français et aux jeunes françaises de chez nous qui seront confrontés aux joies de la vie en communauté avec la racaille.

Jean-François Touzé - Délégué national du Parti de la France aux Études et Argumentaire

Commenter cet article

Mémoire 17/06/2019 13:55

Je ne vous invite pas à aller consulter les innombrables documents portant sur l'islamisation et l'Africanisation de la Police et de l'Armée et de l'administration, les documents ne manquent pas...

Repas halal à l'armée, bus de flics du Maghreb chantant la musique tribale du bled etc...
Qui oserait encore dire que la France n'est pas en guerre ouverte contre les Gaulois ?

Pour le passage du texte "Le concept de « peuple en arme » relevait certes de l'idéologie jacobine, mais il avait une logique : celle d'une France debout en état permanent de se battre pour ses intérêts supérieurs. Une France alors homogène, terrienne, unie dans ses différences provinciales par un même esprit de civilisation, dans un partage des mêmes valeurs fondamentales et dans une identité commune."

Ce n'est pas tout à fait exact, c'est même l'inverse dans les faits.

Parmi les premières lois passées par le chantage du parlement révolutionnaire, la loi pour donner la citoyenneté aux étrangers les plus anti-Français et anti-catholiques qui soient.

Cette loi a été votée 15 fois négativement par les parlementaires, pour se finir par le chantage :
-"Qui ne vote pas pour leur citoyenneté n'est pas républicain"
("n'est pas républicain" ce qui signifiait la guillotine...)

La révolution dite Française n'a JAMAIS été Française, pas plus que CHe Guévara n'était Cubain ou que Castro n'était un Cubain.
C'est PARTOUT pareil, dans quasi toutes les révolutions, y compris aux côtés de Mao Zedong etc..

Les BHL qui déclenchent des printemps, ça ne date pas d'aujourd'hui, c'est une constante historique débutée par la décapitation du roi d'Angleterre.
(leur signature tribale tout aussi claire que les égorgement islamistes actuels)

On retrouve trace de cette signature tribale dans la Torah, avec Judith (יְהוּדִית ; Yehudit ; « Louée » ou « Juive », en grec : Ιουδίθ)

Judith, d'une extraordinaire beauté et d'une richesse considérable, prend la décision de sauver la ville.
Avec sa servante et des cruches de vin elle pénètre dans le camp d'Holopherne ; ce dernier est tout de suite ensorcelé par la beauté et l'intelligence de cette femme ; il organise en son honneur un grand banquet à la fin duquel ses domestiques se retirent discrètement pour ne pas troubler la nuit d'amour qui, pensent-ils, attend leur maître.
Mais elle continue à l'enivrer et, quand il est hors d'état de se défendre, elle le décapite avec l'aide de sa servante et revient à Béthulie avec la tête.

C'est comme qui dirait la première décapitation djihadiste de l'histoire, 600 ans avant JC mais ça a commencé bien avant cela:

Targoum Yonathan sur Genèse 50, 13


N'importe quel enquêteur recherche l'historique méthodologique et la signature de l'assassin,je ne vois pas pourquoi l'épuration politique de 1789 ferait exception !


Comme disait Vincent Peillon-Blum-Beaulieu : "La révolution Française n'est pas terminée"
(lire SA révolution) Beaulieu est par ailleurs l'inventeur de la pilule abortive, une spécialité quand on pense à Simone Veil...