Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Édouard Philippe a confirmé la soumission du gouvernement au mondialisme, à l'immigration et à la finance

12 Juin 2019, 18:31pm

Publié par Thomas Joly

Les Français n'en doutaient pas : le gouvernement est décidé à maintenir, contre vents et marées, le cap hasardeux fixé depuis son élection par Emmanuel Macron, et à continuer à naviguer à faible vue dans la brume et les tempêtes.

Réformettes sociales ou structurelles incertaines et en trompe l'œil, déclarations d'intentions constitutionnelles ou politiques, virage écologique à la mode du temps, promesses de baisses fiscales aussi spectaculaires par effet de tribune qu'hypothétiques dans leurs applications par Bercy et qui, au demeurant, ne pourraient être financées que par la dette, affirmation sécuritaire d'apparence, ne peuvent masquer que ce cap inchangé est, plus que jamais, déterminé selon la boussole anti-sociale, anti-populaire, anti-éthiques et anti-nationale qui détermine la voie progressiste axiale du centre droit/centre gauche planétariste.

Édouard Philippe, ce mercredi, n'a pas prononcé devant l'Assemblée nationale un discours de politique générale. Il a seulement renouvelé, en son nom et en celui du Président de la République, le serment obligé de fidélité à la globalisation mondialiste, au financiarisme, à l'immigrationnisme et au Nergal universel, destructeur de nos identités et de nos valeurs civilisationnelles.

Jean-François Touzé - Délégué national du Parti de la France aux Études et Argumentaire

Commenter cet article

Mémoire 12/06/2019 20:07

"déterminé selon la boussole anti-sociale, anti-populaire, anti-éthiques et anti-nationale qui détermine la voie progressiste axiale du centre droit/centre gauche planétariste."

Exact, mais les mastodontes Chine, USA, Eurodictaure, Russie, Angleterre (membres permanents de l'ONU) oublient une chose essentielle, c'est que là où ils veulent aller plus de 150 pays de monde ne le veulent pas.

Ils se mondialisent mais ils se mondialisent seuls, et encore pire, ils se mondialisent seuls et de façon non uniforme.
Ce qui fait qu'au final les plus mondialisés deviennent des proies pour leurs propres partenaires + pour les nations non mondialistes.

Un suicide volontaire, le meurtre délibéré de peuples et de nations pour les délires de toxicos d'une minorité de tarés (et d'une cohorte de leurs traitres politichiens sans aucune conviction ou même la moindre logique)

ils ont beau mettre des costards à 3000€ ils puent toujours le patchouli et le hashish des années 70, ils sont rances, restés perchés dans une hallucination de hippies...

Pathétiques à observer ces vieux gauchos de 70 ans qui veulent jouer les jeunes...
Ils ressemblent juste à des tarés de première catégorie .