Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Suite à l'incendie de Notre-Dame de Paris, quelques réactions de personnalités de la droite nationale

16 Avril 2019, 17:46pm

Publié par Thomas Joly

Carl Lang, Président du Parti de la France : « Avec la Cathédrale Notre Dame de Paris, c'est notre France qui brûle. Nous sommes blessés au cœur. Quelle immense tristesse... »

Jean-François Touzé, Délégué national du Parti de la France aux Études et Argumentaire : « Qui n'a pas, ce soir, les larmes aux yeux et la rage au ventre n'est pas Français », « Nunc semper stans. Elle est ébranlée mais elle est toujours debout. La chrétienté est plus robuste que ne le pensent les lanceurs de youyous qui s'en sont donnés à cœur joie lundi soir »

Thibaut de Chassey, Directeur de la revue L'Héritage : « Alors que les Français sont écrasés de normes sécuritaires, sur leur lieu de travail et même à leur domicile, comment une pareille chose est-elle possible dans ce qui est le monument le plus visité d’Europe ?! Pourquoi les infrastructures de l’État républicain n’ont-elles pas été capables d’empêcher cet interminable désastre, offrant au monde entier ce spectacle d’impuissance odieux et honteux ? »

Vincent Vauclin, Président de la Dissidence Française : « Si les causes précises de l’incendie ne sont pas encore connues, il est à noter que ce désastre survient le premier jour de la Semaine Sainte et dans un contexte marqué par une vague de vandalisme et de christianophobie sans précédent. Ainsi en 2018, le Ministère de l’Intérieur a dénombré pas moins de 1036 actes antichrétiens en France. Depuis le début de l’année 2019, le nombre de profanations d’églises a explosé (+53% par rapport au 1er trimestre 2018, selon l’Observatoire de la Christianophobie) et pose évidemment la question du caractère criminel ou terroriste de cet incendie dévastateur. À cette question s’ajoute la colère et l’indignation légitime des Français, face à la jubilation inqualifiable de milliers d’immigrés qui ont affiché publiquement sur les réseaux sociaux leur mépris sarcastique de notre patrimoine et de notre douleur devant cette scène d’horreur. Une telle vague de moqueries conjugue l’indécence à l’affront, et témoigne de la faillite intégrale de la fiction du « vivre-ensemble » et de l’assimilation. »

Commenter cet article

cam1990 16/04/2019 19:25

Et dire que pour tenter d'endiguer ou de minimiser le flot de commentaires haineux et joviaux des fous d'Allah ou de Karl Marx sur les réseaux sociaux, les médias officiels ont été obligés d'invoquer en boucle l’œuvre littéraire de Victor Hugo. Pauvre France !