Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Réindexation des retraites : l’art de M. Macron de faire prendre des vessies pour des lanternes !

27 Avril 2019, 09:10am

Publié par Thomas Joly

Emmanuel Macron a l’art de communiquer, à défaut de savoir prendre les mesures adéquates pour redresser la France. Son show de jeudi sur la forme était bon, mais si on écarte les baisses promises d’impôts sur le revenu et les broutilles concédées aux retraités, le reste sonne terriblement creux.

Conscient que les seniors sont remontés contre lui, alors qu’ils avaient voté en masse en sa faveur à l’élection présidentielle de 2017, il essaye désormais de les caresser dans le sens du poil. Les élections européennes approchant, le pouvoir essaye de limiter les dégâts et d’éviter une victoire trop nette du Rassemblement national. Il avait déjà, en décembre dernier, étendu l’exonération de la hausse de la CSG aux pensions comprises entre 1.300 et 2.000 euros. Spolier les retraités aux revenus faibles pour donner un léger avantage aux salariés n’avait pas effrayé M. Macron en 2017, et il a fallu plus d’un an avant qu’il ne corrige le tir. Auparavant, il avait même essayé (comble du cynisme) d’éteindre l’incendie en disant « Merci » aux retraités, ce que nous pouvons traduire par : je vous spolie, mais je vous serre chaleureusement la main pour vous faire oublier ce désagrément ! Évidemment, cette tentative n’avait pas calmé les retraités.

Avant les manifestations des gilets jaunes, le gouvernement avait sans vergogne pris une mesure tout aussi cynique : celle de ne revaloriser les pensions en 2019 et 2020 que de 0,3 %, alors que les prix ont augmenté de 1,1 % sur un an en mars 2019. Le Conseil constitutionnel a retoqué la mesure pour 2020, car elle n’avait pas lieu d’être dans le budget 2019 ; les députés doivent la voter en son temps et non en avance.

Devant l’indignation des retraités, M. Macron n’est pas revenu sur la spoliation de 2019 mais a promis, jeudi 25 avril, que les pensions inférieures à 2.000 euros seraient revalorisées autant que l’inflation en 2020. Son art du camouflage est intervenu à fond : lors de sa conférence de presse, il a présenté ce recul en affirmant : nous réindexerons les petites pensions en 2020 et toutes en 2021.

En réalité, depuis trente ans, les retraites doivent augmenter autant que l’inflation, et si le gouvernement veut déroger à cette règle, il doit faire voter un projet de loi ! M. Macron présente comme un cadeau le fait de ne pas spolier les deux tiers des retraités, et plus aucun d’entre eux en 2021, alors que la non-indexation n’avait été, au départ, prévue que pour deux ans. La sous-réévaluation des pensions pour 2020 ayant été retoquée par le Conseil constitutionnel, le gouvernement va demander au Parlement d’approuver, pour l’année prochaine, la spoliation des seniors ayant la malchance de gagner plus de 2.000 euros par mois.

Baisser les pensions est l’obsession du gouvernement et tous les moyens sont bons. La mobilisation des gilets jaunes l’a fait reculer pour un temps, mais gageons qu’il repassera bientôt à l’offensive.

Christian de Moliner

Source : http://bvoltaire.fr

Commenter cet article

Le Morin 29/04/2019 20:50

Où part le fric des Gaulois (tiré d'une doc pro-migrants) :

Les 200 millions de migrants sur la planète envoient 300 milliards de dollars par an dans leurs pays d'origine = - le deuxième type de transfert financier au niveau mondial après les transferts pétroliers - plus important que l'aide publique au développement (en 2009 = 119,6 milliards de dollars).

Exemple : au Maroc, le transfert d'argent des migrants représente 10% du PIB.


Entre 2 et 3 millions de français travaillent et vivent à l'étranger.
(Note Perso : Par contre les Français subissent 20 millions d'occupants étrangers.)


Des données qui peuvent être très utiles...

Double peine, on perd du pognon + on supporte les us et coutumes des envahisseurs + on se fait traiter de pillards (pour des achats au prix du marché international), racistes, devant se repentir et se laisser insulter en permanence...

Le Morin 30/04/2019 10:54

"Maroc, le transfert d'argent des migrants représente 10% du PIB."

L'exemple Maroc est sympa mais n'oubliez pas de cumuler ces 10% de leur PIB en transfert de fonds avec ceux de la Tunisie ou d'Algérie.

Dans le cas Algérien c'est BEAUCOUP plus que 10% du PIB et ça concerne ultra principalement la France.

Exercice à cumuler avec tous les pays d'Afrique, nous faisant de l'évasion fiscale à hauteur de plusieurs % de leur PIB tout droit soustrait des finances hexagonales et Européennes.

Au final l'Europe GAVE l'Afrique, se fait quand même traiter de pillards devant se repentir....



Plus je connais ce continent, son histoire, ses peuplades, plus il me dégoutte au plus haut point.
C'est exactement l'inverse de ce que cela fait quand on étudie les autres peuples de la planète.

Continent et peuplades répugnants en tous points.

Le Morin 27/04/2019 16:45

USA même combat qu'en Europe !!

43% de tous les bons alimentaires des USA sont donnés aux clandestins en situation illégale.

95% des mandats émis pour meurtre à Los Angeles concernent des illégaux

Moins de 2% des clandestins participent au systéme social, mais 41% bénéficient de l'aide sociale

Plus de 66% de toutes les naissances en Californie sont le fait des illégaux sous assistance médicale d'état !

60% de tous les logements sociaux occupées aux USA sont occupés par des illégaux !

39% des étudiants californiens sont illégaux

75% des criminels les plus recherchés à Los Angeles sont des clandestins

50% de tous les membres de gangs sont illégaux

Les américains paient la note pour tous !!!



On pourra nous obliger, nous dire "métissage obligatoire" comme si nous étions des animaux d'élevage, nous incarcérer pour des supposées phobies, nous laver le cerveau 24H:24 les faits sont les faits.


L'économie n'existe pas, on ne cesse de nous le démontrer.
Délocaliser c'est déjà un suicide économique, délocaliser avec transfert technologique là c'est carrément de l'intelligence avec un adversaire économique.

On peut reprendre les 55 dernières années et démontrer point par point que l'économie est une religion, absolument pas une science ou quelque chose qui existe. (mis à part pour racketter les citoyens)


Par conséquent, comme l'économie n'existe pas au point de dépenser des milliards pour des envahisseurs :
La non évaluation des retraites et le recul de l'âge de départ à la retraite est une volonté délibérée de spoliation.

Dans ces conditions, rien ne m'amuse plus qu'une escroquerie se cachant derrière ce qui n'existe pas : L'économie !

Heureusement que je ne suis pas responsable politique, je refuserai catégoriquement de parler de religion économique, au moins je préciserai systématiquement qu'il s'agit d'une religion, un prétexte.
Les 55 dernières années ont été employées à nous le démontrer jour après jour.