Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Croisades : halte aux « fake news » musulmanes !

3 Avril 2019, 05:45am

Publié par Thomas Joly

« Croisés » est une insulte pour les musulmans et avec ce terme ils (dis)qualifient toute intervention d’un État occidental dans un pays du Moyen-Orient. Alors qu’un Imam de Séville vient de sommer le roi d’Espagne Felipe VI de s’excuser au nom de ses ancêtres pour la Reconquista, la reconquête de la péninsule ibérique par les chrétiens, l’Occident est de même invité à demander pardon pour les croisades (1097-1291) et pour la création de la Principauté d’Antioche, du Comté d’Édesse, du Comté de Tripoli et du Royaume de Jérusalem, les États croisés qui recouvraient la Syrie du Nord, le Liban et la Palestine.

Pourtant exiger que les chrétiens s’excusent pour ces expéditions militaires est complètement absurde et frise l’outrecuidance. Jusqu’au quatorzième siècle, les chrétiens (Maronites, Arméniens, Jacobites, Orthodoxes) étaient majoritaires dans les contrées où se sont établis les croisés et les musulmans n’étaient qu’une minorité. Ils n’avaient aucun droit particulier à régner sur ces pays si ce n’est celui du glaive : ils avaient arraché entre 630 et 644 le Proche Orient et l’Égypte à l’Empire Byzantin continuateur de l’Empire romain, qui les possédait depuis 700 ans ! Les fidèles du Prophète envisagent-ils de s’excuser auprès des Grecs pour ces conquêtes ? Bien sûr que non et ils seraient ridicules de le faire. Les mêmes raisons jouent donc pour les croisés. Ils étaient certes des envahisseurs, mais les musulmans tout autant sinon plus ! Et n’oublions pas que les croisades ont été provoquées par l’interdiction des Pèlerinages à Jérusalem, seule ville sainte de la chrétienté, (à l’époque elle n’avait pas pour l’islam l’importance qu’elle a de nos jours ni celle qu’elle avait aux yeux de Mahomet qui, pour hâter le retour du Christ, voulait à tout prix s’en emparer). Si les musulmans avaient été plus tolérants et avaient permis aux chrétiens d’aller prier sur la tombe du Christ comme ils en ont eu le droit entre 634 et 1066, jamais les guerriers de l’Occident ne se seraient mis en marche. Que diraient les croyants si les Américains s’emparaient de la Mecque et leur interdisaient de pratiquer le Hadj ?

Les musulmans reprochent aux croisés la brutalité de leur conquête. En fait, si on excepte le sac de Jérusalem où toute la population juive et musulmane a été exterminée en représailles à leur refus de se rendre (C’était malheureusement une coutume barbare de l’époque) et le massacre de Césarée perpétré par les marins italiens, en dépit de la sauvegarde accordé par le roi Baudouin I à la population musulmane, les capitulations des villes de Palestine ou de Syrie du Nord se faisaient le plus souvent par convention : les fidèles du prophète avaient en général un mois pour émigrer en emportant leur bien à condition qu’ils versent une contribution en or à leurs vainqueurs. S’ils choisissaient de rester, ils devaient payer un impôt spécifique du même montant que celui que versaient les chrétiens sous domination musulmane. On loue la modération de Saladin lorsqu’il a repris Jérusalem en 1187, mais il n’a fait que reproduire l’accord qui a permis à Bertrand de Saint Gilles de s’emparer de Tripoli au Liban en 1109. Quant à la sauvagerie, on la retrouve au côté musulman lors des sacs d’Édesse en 1144, de Tripoli en 1289 et de Saint-Jean d’Âcre en 1291.

Lors des prises sanglantes de ces villes, toute la population franque a été anéantie. Pourquoi se focaliser sur les torts d’un des belligérants et oublier ceux de l’autre ? Le royaume de Jérusalem a eu des très grands rois, Baudouin I et Baudoin II appréciés des musulmans et qui sont l’exact pendant du chevaleresque Saladin. S’ajoute à ces grands souverains Baudoin IV le roi lépreux qui remporta en 1177 à 1 contre 10 la brillante victoire de Montgisard. Il s’en est fallu d’un cheveu que Saladin ne fut tué lors de ce combat, ce qui aurait changé le cours de l’Histoire. Il eut bien sûr des croisés retors et sans honneur qui firent beaucoup de mal à leur cause. Renaud de Châtillon fut le prototype de ces aventuriers. Après sa victoire écrasante d’Hattin en 1187, Saladin qui avait capturé toute l’armée Franque, relâcha aussitôt le roi de Jérusalem avec des conditions fort douces, mais il fit décapiter Renaud de Châtillon pour ses crimes ainsi que le Grand Maître des templiers. Il faut voir les croisades comme une magnifique page d’Histoire où les exploits, les gestes chevaleresques et les vilenies ont été équitablement réparties et personne n’a à demander pardon ni l’Occident ni l’Orient.

Si vous souhaitez vous informer sur cette période passionnante, je vous recommande de vous procurer l’extraordinaire « Histoire des croisades et du royaume Franc de Jérusalem » de René Grousset qui reprend la synthèse de toutes les sources franques, grecques et musulmanes. Aucun livre ne l’égale à mon sens.

Christian de Moliner

Source : http://breizh-info.com

Commenter cet article

Le Morin 03/04/2019 16:18

J'ai commencé à étudier sérieusement la conquête musullmane avec l'an 711.
Je sais parfaitement qui a ouvert les portes de l'Espagne aux islamistes colonisateurs de l'Espagne durant 700 ans.
(sans jamais se repentir, ni les muz ni leurs complices ! )

C'est très troublant puisque cela a recommencé au XVIIII éme siècle en Russie, mais cette fois les mêmes personnes étaient passeurs professionnels sur toute la frontière ouest de la Russie.

De nouveau, je retombe sur les mêmes en étudiant l'épuration maçonnique (donc anglaise) de 1789 .

Puis dans tout le XX éme siècle je retrouve les mêmes no borders dans l'organisation des dictatures communistes dans toute l'Europe de l'est ...

Comme par coïncidence on retrouve exactement les mêmes en tête de proue pour Islamiser l'Europe depuis 55 ans, est-ce une coïncidence que la loi sur le rapprochement familial ait été exigée par une Simone ? (sic)
_____________________

C'est dingue ce qu'on découvre quand on étudie l'islam et ses complices pour nous qualifier un meurtre en "suicide" :

http://archive.vn/DGFEB

Juifs et musulmans sont une «cause commune» pour s'opposer aux nationalistes européens: le plus grand rabbin d'Europe

12 avril 2017

Pinchas Goldschmidt, président de la Conférence des rabbins d'Europe, a annoncé que les juifs et les musulmans d'Europe avaient une "cause commune" en s'opposant à la montée des partis proeuropéens.

Dans son message annuel sur la Pâque, Goldschmidt a appelé les Juifs à "faire preuve de solidarité avec les musulmans".

Goldschmidt a averti que la montée des partis ultranationalistes et les dommages causés à l'Union européenne par le Brexit menaçaient la sécurité des minorités juives et musulmanes.
«Quand il y a de la tolérance pour d'autres langues, cultures, religions et traditions, nous, les Juifs, nous nous sentons plus acceptés», a déclaré Goldschmidt, également grand rabbin de Moscou. [Et il y a la raison du multiculturalisme.]

"Au moment où un vent ultranationaliste commence à souffler, les Juifs minoritaires sont mal à l'aise."

Goldschmidt a déclaré que l'Europe entrait dans une période de fluidité et de turbulence, "ce qui soulève la question de savoir dans quelle mesure vous pouvez assurer la continuité de la communauté juive en Europe".

«En général, nous voyons une réaction à l'immigration en provenance du Moyen-Orient, qui a amené des millions de musulmans en Europe», a-t-il poursuivi.
«L’Europe s’engage maintenant dans des mesures anti-immigration et contre la peur du terrorisme islamique.

"Nous [Juifs et Musulmans] avons définitivement une cause commune dans la lutte pour la liberté de religion."

Goldschmidt a cité des appels à fermer des mosquées, à interdire les massacres rituels dans la production de viande halal et casher (qui consiste à égorger des animaux non assommés et à les laisser saigner à mort), à la circoncision illégale - pratiquée par les juifs et les musulmans - et le mois dernier La Cour de justice européenne a décidé que les employeurs pouvaient interdire aux travailleurs de porter des symboles ou des vêtements religieux.

Goldschmidt a poursuivi en discutant du terrorisme musulman, affirmant qu'il ne pouvait être combattu par «la lutte contre l'islam», affirmant qu'il existe une «ligne rouge» entre l'islam et «l'islam radical».
«Nous sommes les derniers à dire que ce n'est pas un problème. Mais ce que nous disons, c'est que vous ne combattez pas et ne combattez pas le terrorisme islamique en combattant l'Islam.
«Mais les partis populistes en France, en Hollande, en Autriche et en Allemagne essaient de ne pas voir cette ligne rouge. Il est impératif pour nous et pour des millions de musulmans vivant en Europe de montrer à tout le monde que cette ligne rouge existe. "

La victoire de Donald Trump aux élections américaines de l'année dernière avait fait craindre que les partis ultranationalistes en Europe bénéficient d'un "vent arrière", a-t-il déclaré.

Geert Wilders, le populiste anti-islam, anti-européen et anti-européen, avait été battu aux élections néerlandaises le mois dernier, "mais nous devons voir ce qui se passe en France et en Allemagne".
Goldschmidt a ajouté: «Avec la victoire de Trump, nos partis ultra-nationalistes se sentent revigorés et renforcés et espèrent avoir plus d'influence dans la politique européenne. Il est donc important de conserver les valeurs communes européennes et l'unité européenne.

Goldschmidt a également mis en garde contre "l'antisémitisme caché" sous la bannière du mouvement de boycott d'Israël pour protester contre ses 50 années d'occupation des territoires palestiniens.

«Ce n'est pas politiquement correct d'être un antisémite complet, mais dans de nombreux cas, l'État d'Israël a remplacé le Juif. Dans une certaine mesure, les organisations… qui tentent de délégitimer l'État d'Israël sont une expression secrète de l'antisémitisme ».

Bien entendu, Goldschmidt a ignoré le fait que l'État d'Israël - qu'il soutient fanatiquement - applique toutes les politiques auxquelles il se serait prétendument opposé en Europe: Israël est censé être un État exclusivement juif et dispose de l'immigration, le mariage et les lois sociales (y compris la ségrégation) fondées sur la race et la religion.

* La fête de la Pâque, au cours de laquelle les Juifs déclarent commémorer la libération des Israélites de l'esclavage dans l'Egypte ancienne, racontée dans l'histoire biblique de l'Exode, commence au coucher du soleil lundi et dure huit jours.

Le mot «passerelle» fait spécifiquement référence à l'incident du livre de l'Exode, où Dieu aide les Juifs à fuir l'Égypte en infligeant dix plaies aux anciens Égyptiens.
La dixième et la plus grave des plaies a été la mort du premier-né égyptien.

Les Juifs avaient pour instruction de marquer les montants de porte de leurs maisons avec le sang d'un agneau de printemps égorgé et, en voyant cela, l'ange de la mort envoyé par Dieu pour tuer le premier-né de chaque maison sut «passer» le premier-né dans ces foyers , d’où le nom de la commémoration.

_____________________

Rien de neuf sous le soleil :
https://twitter.com/TheEuropeanMan1

Je vous passe les Tim Wise, les BHL, les Attali, les activistes du Parti Communiste Algérien etc...

"Un ami c'est quelqu'un à qui on peut tout dire" (Sarkozy) c'est dire si je suis amical, je dios tout et ne tairais rien.


PS : L'histoire des premiers prouve que ceux qui sont débarqués il y a 55 ans sont tout aussi inassimilables que leurs frangins qui n'ont pas été assimilés en 1400 ans...
Sinon, après 1400 ans + l'épuration maçonnique anti-Catholique de 1789 on n'entendrait plus parler de certaines spécificités, il n'y aurait pas eu de révolution Bolchévique, ni de 39-45. etc...

Allez, je retourne étudier la fête de Pourim, avec Morekaïl, bizarrement le même patronyme que Karl Marx Lévy Mordekaïl.
Un type qui a comploté contre un ministre Perse et se disait "plus Perse que les Perses" (ça rappelle des choses, c'est tellement actuel ...)
Mordekaïl le plus Perse que les Perses qui a à lui seul exterminé 70.000 Perses GRATUITEMENT.

C'est dingue ce que c'est moderne, on se croirait dans le premier gouvernement Bolchévique de 1919 !



PS : Pour l'inversion accusatoire et le "pas tous" qu'on m'opposera à sens unique :
C'est bizarre puisque tous les blancs sont des Allemands depuis 70 ans mais les BHL, Attali, Stora et autres Bedos Gluksmann sont "des cas isolés" ...
Tout comme les 80% parmi le premier gouvernement génocidaire Bolchévique... 80% c'est des cas très très isolés n'est-ce pas.