Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Dans son premier discours, le nouveau préfet de police de Paris cite l’exemple de Clémenceau faisant tirer sur les ouvriers

22 Mars 2019, 07:04am

Publié par Thomas Joly

La répression s’annonce féroce. C’est ce que l’on peut conclure de la référence du nouveau préfet de police de Paris, citant explicitement le recours à la fusillade de Clémenceau contre les ouvriers.

Lors de la grève de Draveil-Villeneuve-Saint-Georges, Clémenceau, ministre de l’Intérieur, fit abattre 4 ouvriers par la troupe et blesser 200 autres travailleurs.

Source : http://breizatao.com

Commenter cet article

Le Morin 24/03/2019 15:32

TRADUCTION ARTICLE "ALERTE INFO" du site Judicial Watch :

Le gouvernement fédéral subventionne le programme radical de gauche du milliardaire George Soros, consacrant des centaines de millions de dollars des contribuables à ses fondations profondément politisées de la Open Society Foundations dans le monde entier, selon des documents révélés par Judicial Watch.

SOROS: Les États-Unis subventionnent l’agenda radical de gauche de Soros dans le monde, selon un nouveau rapport spécial sur la veille judiciaire
06 DÉCEMBRE 2018

Le gouvernement américain subventionne le programme de gauche radical du milliardaire George Soros, qui consacre des centaines de millions de dollars à ses fondations profondément politisées, Open Society Foundations (OSF) dans le monde entier. Dans un rapport d'enquête spécial, Judicial Watch documente le lien financier entre les entités financées par les États-Unis et les affiliés d'OSF afin de promouvoir le programme du philanthrope juif d'origine hongroise (Israélien, Américain et Hongrois) visant à déstabiliser les gouvernements légitimes, à effacer les frontières nationales, à cibler les politiciens conservateurs, et à financer troubles civils, saper des institutions d'enseignement supérieur et orchestrer des crises de réfugiés à des fins politiques. Le rapport spécial illustre également le lien financier et en personnel entre OSF et le gouvernement des États-Unis.

En 2018, OSF prévoyait dépenser plus de 530 millions de dollars pour promouvoir le programme mondialiste radical de Soros dans le monde entier, sous le prétexte de soutenir des gouvernements élus démocratiquement, de renforcer l'état de droit et de promouvoir l'équité dans les systèmes politique, juridique et économique. La réalité est bien différente, montre le rapport. Soros, avec l'aide des dollars des contribuables américains, renforce un programme radical de gauche qui inclut aux États-Unis: la promotion d'une frontière ouverte avec le Mexique et la lutte contre les efforts de contrôle de l'immigration; fomenter la discorde raciale en finançant des organisations raciales anticapitalistes; financer le mouvement Black Lives Matter et d'autres organisations impliquées dans les émeutes à Ferguson (Missouri); affaiblir l'intégrité de nos systèmes électoraux; promouvoir l'avortement à la demande financé par les contribuables; préconiser un système de santé géré par le gouvernement; s'opposer aux efforts antiterroristes américains; promouvoir des accords transnationaux douteux sur les changements climatiques qui menacent la souveraineté américaine; et œuvrer pour faire progresser le contrôle des armes à feu et éroder les protections prévues par le deuxième amendement.

Le réseau Soros s’emploie activement à influer sur la politique, l’économie et les sociétés du monde, y compris en Europe (Albanie, Macédoine, Roumanie, Hongrie) et en Amérique latine (Honduras, Guatemala et Mexique). Judicial Watch a mené avec succès une enquête et une action en justice pour documenter la trace écrite laissée par le réseau OSF alors qu'il opère, aux frais des contribuables, pour subvertir et manipuler la souveraineté des républiques constitutionnelles et des alliés des États-Unis. L'année dernière, Judicial Watch a révélé un effort de collaboration entre le gouvernement américain et Soros pour déstabiliser le gouvernement démocratiquement élu et de centre droit en Macédoine. Les dossiers obtenus par Judicial Watch au cours de cette enquête montrent que l’ambassadeur américain en Macédoine a travaillé en coulisse avec OSF pour canaliser des sommes importantes en dollars américains au profit de la cause, constituant une ingérence de l’ambassadeur américain dans les affaires politiques intérieures en violation de la Convention de Vienne de Vienne. Relations diplomatiques. L'argent (environ 5 millions de dollars) a transité par le Département d'État et l'USAID.

Le nouveau rapport identifie les affiliés d’OSF dans le monde entier qui reçoivent un financement du gouvernement américain, ainsi que des chiffres alarmants. Les opérations de Soros sont extrêmement sophistiquées et concernent l’universitaire, le système juridique, les organisations de travailleurs, les organisations agricoles et de «justice sociale» ainsi que des groupes religieux et politiques. Les membres clés du réseau OSF aux multiples facettes sont d’anciens responsables du gouvernement américain connus pour exploiter leur statut et leur accès au profit des objectifs d’OSF. Le rapport en identifie un certain nombre, notamment Cecilia Muñoz, directrice du Conseil de politique intérieure de Barack Obama, actuellement membre du comité des programmes américains de OSF, et Patrick Gaspard, président d’OSF, directeur des affaires politiques à la Maison-Blanche Obama et ambassadeur des États-Unis en Afrique du Sud. Parmi les autres, on peut citer Denis Reynolds, directeur de la sécurité mondiale chez OSF, ancien agent spécial de surveillance auprès du service de sécurité diplomatique du département d’État, et Emily Renard, conseillère principale en politiques d’OSF, ancienne fonctionnaire du service extérieur du Département d’État et responsable des politiques pour l’Afrique.

Des groupes financés par OSF qui auraient pour but de promouvoir, d'organiser et de soutenir la caravane d'immigrants clandestins qui a débuté au Honduras sont également identifiés dans le rapport. De nombreux groupes de gauche reçoivent également de grosses sommes de la part de l'Oncle Sam. Ils comprennent le réseau d’immigration légale catholique (CLINIC), l’American Constitution Society, le Centre pour l’action juridique en matière de droits de l’homme (CALDH) et une multitude d’autres, y compris ceux cités dans un rapport spécial publié par Judicial Watch en début d’année en se concentrant sur OSF au Guatemala. La grande question est de savoir pourquoi les contribuables américains financent Soros et son OSF, hautement politisé. Judicial Watch continuera à enquêter et à plaider pour obtenir des réponses.


https://www.judicialwatch.org/blog/2018/12/u-s-subsidizes-soros-radical-leftist-agenda-worldwide-judicial-watch-special-report-shows/?utm

Rappel, les USA versent 104 dollars par seconde à Israël, ce qui finance Isra-Aid, l'ONG d'un pays qui n'accueille aucun migrant mais les envoie en occident.
Pendant ce temps là les "gentils Séfarades" BHL, Attali, Bedos, Stora et toute la bande nous insultent de tous les noms bien que nous faisons mille fois plus !!!
Assez amusant pour un peuple de SDF s'étant imposé chez les autres durant plus de 1900 ans...

Comme dirait BHL "Vous Gaulois Catholiques êtes OBLIGES d'accueillir des clandestins parce que nous, le peuple élu, avons connu leur situation. Mais par contre nous, le peuple élu, ne sommes obligés de rien" .

(ne parlons pas de l'ultra-racisme Séfarade envers les Ashkénazes Russes arrivant en Israël, Marion Sigaut vient de publier une vidéo de propagande assez haïssable dans laquelle elle aurait une opinion différent si nous remplacions Ashkénaze par maghrébin, ou Ashkénaze par converti au Catholicisme, et Israël par France... C'est drôle ce qu'elle trouve de légitime dans un cas et qu'elle trouve illégitime dans l'autre... Coco un jour coco toujours ! https://youtu.be/nZmPfZNWtXA Comment peut-on faire une telle vidéo sans réaliser le double standard moral qu'elle y fait ...)

Le Morin 22/03/2019 13:59

Exterminer les Français est une obsession de la raie-publique et de la gauche depuis le premier jour.de 1789.

Victimes des guerres révolutionnaires : 290 000 morts (74% (Province) et 26% (Paris))
70% des exécutions ont eu lieu entre octobre 1793 et mai 1794.

De 1789 aux lois d’amnistie du Consulat, nous retrouvons 119 550 déplacés ayant été obligées de se réfugier à l'étranger.
Au moins fort* de la révolution dite Française, sur la période du 06 avril 1793 au 27 juillet 1794:
2585 exécutés pour délit d'opinion
1306 emprisonnés prisonniers politiques
130 déportés

Comparatif des victimes civiles de la révolution et du nombre de victimes civiles des deux guerres mondiales:

A titre de comparaison, la première guerre mondiale aura fait 300 000 civils tués, sur une population de 40 000 000 d'habitants.

La révolution dite Française aura tué 200 000 civils, sur une population de 25 à 26 millions d’habitants dont 20 millions de paysans.

La seconde guerre mondiale aura tué 350 000 civils Français pour une population de 41 000 000 habitants.

DONC LES RÉVOLUTIONNAIRES ONT PROPORTIONNELLEMENT BEAUCOUP PLUS TUÉ QUE LES ARMÉES ENNEMIES N'ONT TUÉ DE CIVILS FRANCAIS EN 1914-1918 ou en 1939-1945, mais aussi beaucoup plus tué que 300 ans d'inquisition... CQFD


Le total des victimes civiles de 300 ans d'inquisition est bien inférieur au nombre de victimes de 1789:

Fernand Braudel estime que le nombre des victimes de l'inquisition a été "relativement limité". Depuis le XIXe siiècle, des chiffres ont couru provenant d'ouvrages qui se sont recopiés les uns les
autres sans vérification des sources. Tous remontent à l'Histoire critique de l'Inquisition d'Espagne publiée en 1817 par Juan Antonio Llorente, un libéral espagnol entré au service de Joseph Bonaparte et contraint à l'exil à Paris. D'après lui, en trois siècles et demi d'existence, l'inquisition aurait prononcé 341.021 condamnations, dont 39.671 remises au bras séculier.

"Les chercheurs, souligne Béatrice Leroy, admettent aujourd'hui qu'il est impossible de parvenir à un calcul exact du nombre de victimes, et tiennent pour fort exagérés les chiffres de Llorente (Béatrice Leroy, L'Espagne de Torquemada, Maisonneuve, 1995).

Pierre Chaunu, quant à lui (Pierre Chaunu, Eglise, Culture et Société, SEDES, 1981), considère que les chiffres de Llorente doivent être divisés au moins par deux: "Les 10 à 12000 exécutions capitales en trois siècles doivent être rapprochées des 50 000 sorcières brûlées en trois ou quatre décennies dans le reste de l'Europe (qui ne connaissait pas l'Inquisition) au début du XVIIe siècle".

Notons que l'historien danois Gustav Hernningson a parfaitement montré, dans sa thèse parue aux Etats-Unis en 1980, que la "folie criminelle de la chasse aux sorcières" est un phénomène éminemment moderne. Luther (Protestant pas Catholique) voulait "toutes les brûler..." (Jacques Heers, Le Moyen Age, une imposture, Perrin Malesherbes 2001, p. 241).

Voici maintenant ce qu'avance Vittorio Messori : "En l’espace de quelques mois en 1793, la terreur jacobine qui avait 'purifié' la cathédrale Notre-Dame de Paris de la 'superstition chrétienne' fit plus de victimes en France que les trois Inquisitions catholiques réunies (médiévale, espagnole et romaine) et peut-être même que celles de toutes les autres confessions chrétiennes" (Vittorio Messori, La Vérité a un nom et un visage, éditions MaME, 1997).

Enfin, nous avons relevé cette phrase, à nouveau de Pierre Chaunu, très révélatrice : "La révolution française a fait plus de morts en un mois au nom de l'athéisme que l'Inquisition au nom de Dieu pendant tout le Moyen Age et dans toute l'Europe..."

Si l'on considère en effet le bilan humain de la Terreur, wikipedia (donc des amateurs au tout venant) avance un chiffre compris entre "plusieurs dizaines de milliers à peut-être plus de 100 000 victimes". Rappelons que la Révolution faite au nom du peuple a touché en premier le Tiers Etat et non les nobles : "Au total, 80 % des victimes appartiennent au Tiers État" (Albert Soboul, Dictionnaire historique de la Révolution française, édition Quadrige, PUF, 2005, p. 1023).

Conclusion :

René Sédillot quant à lui, au sujet de la Terreur révolutionnaire (avril à juillet 1792), avance un nombre global de victimes devant "s'élever à 35.000 ou 40.000" (René Sédillot, Le Coût de la Terreur, Vérités et Légendes, Perrin, Mesnil-sur-l'Estrée 1990, p. 208).
Comparé aux "10 à 12.000 exécutions capitales en trois siècles" au titre de l'Inquisition (Pierre Chaunu), la Terreur révolutionnaire a effectivement fait, en quelques mois, entre trois et dix fois plus de morts que l'Inquisition en trois siècles d'inquisition.

Mieux encore : 1789-1793 et le génocide des Chouans a tué plus de civils Français que 300 ans d'inquisition + toutes les guerres d'empire + la première et seconde guerre mondiale réunis.
(on parle de purges à hauteur de 30.000victimes en une seule et unique journée)



Voilà l'origine de la raie-publique qui a été crée par des sectes ultra-bourgeoises putschistes qui avaient en horreur le mot de "démocratie".
Les Jacobins et les sectes intégristes religieuses de la raie-publique telles le GODF sont totalement incompatibles avec le mot "démocratie" . 230 ans d'escroquerie !

PS : Ce préfet est un manipulateur, l'exemple le plus proche de ce que' nous vivons est l'affaire Stavisky (sur laquelle j'ai passé les 5 ans d'enquête)

Cette affaire impliquant les sectes maçonniques du cartel des gauches, toute la gauche Française et une police politique secrète révélée pour l'occasion, est l'affaire la plus emblématique de la nature profonde des sectes qui nous dirigent.
(PS : Déjà à l'époque Stavisky était présenté comme un bon Français, voir comme un Russe alors qu'il était Israélite ... Padamalgam au nom de la shoah avant la shoah )

https://criminocorpus.org/fr/recherche/?q=stavisky+