Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

En Allemagne, même la gauche radicale décide d’adopter une politique anti-immigration

22 Août 2018, 10:23am

Publié par Thomas Joly

Sahra Wagenknecht, la co-présidente du groupe parlementaire de la gauche radicale allemande vient de faire une annonce qui a de quoi surprendre. Pour réduire l’influence du parti de droite radicale Alternative für Deutschland (AfD), première force d’opposition au Bundestag, la femme politique, résolument de gauche, compte aller chasser sur les terres de l’AfD. Elle va à cet effet lancer le 4 septembre un mouvement pour tenter de rassembler sa famille politique, tout en durcissant les positions traditionnelles de cette dernière sur la question de l’asile.

Son futur mouvement dénommé Aufstehen qui signifie « Debout » ou « Réveil » va donc tenter de mobiliser très à gauche, mais en changeant de cap sur le thème de la politique migratoire qui bouleverse le paysage politique allemand depuis 2015 avec l’arrivée de plus d’un million de migrants, facilitée par la chancelière Angela Merkel.

Outre les grands thèmes sociaux chers à sa famille politique, Sahra Wagenknecht veut en effet «mettre la pression» sur les partis de gauche pour qu’ils engagent une «autre politique migratoire», selon ses termes. Elle veut en finir avec la « bonne conscience de gauche sur la culture de l’accueil » et ces « responsables [politiques] vivant loin des familles modestes qui se battent pour défendre leur part du gâteau ». « Une frontière ouverte à tous, c’est naïf. Ce n’est surtout pas une politique de gauche », insiste-t-elle.

Les milliards dépensés par le gouvernement pour accueillir les demandeurs d’asile en 2015 « auraient pu aider beaucoup plus de nécessiteux en Allemagne », selon la dirigeante politique. « Plus de migrants économiques signifie plus de concurrence pour décrocher des jobs dans le secteur des bas salaires. Le nombre de logements sociaux n’est pas non plus illimité », estime-t-elle encore.

Source : http://breizatao.com

Commenter cet article

Marchand 23/08/2018 14:01

Le problème après 40 ans de migration en Europe (En France 250'000 par année lors des gouvernances du système) n'est plus uniquement de savoir si on va fermer les frontières, c'est une politique qui aurait du être prise il y a plus de 30 ans. Mais de savoir comment ré-immigrér ceux qui sont venus même lors de cette période. En ce qui me concerne, je suis particulièrement attentif aux politiciens qui n'ont qu'une politique partielle à ce sujet. La France et l'Europe vont au suicide si elles n'ont qu'une politique partielle à ce sujet. Il est temps de nous libérer, car maintenant et comme nous le voyons très régulièrement en Europe, les migrés prennent le dessus même sur nos propres vies. L e pire désastre, pour nos peuples de l'Europe de l'Ouest, a commencé. Et je pense même que "commencé". Et il ne sera réglera pas autrement, les familles de souche française et européennes ayant généralement moins d'enfants que les familles issues de l'immigration.