Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Les « Chevaliers du miel » butinent les fleurs du bien

27 Avril 2018, 12:21pm

Publié par Thomas Joly

Le nouveau sketch des Chevaliers du fiel est désopilant. Au micro de RMC, les voici partis dans une tirade à faire pâlir Mélenchon et Bozo le clown réunis : jouer dans une ville dirigée par le Front national ? Jamais ! Ah, ça, jamais ! Main sur le cœur, ils nous le disent… Le Front national ? Plutôt mourir !

Qu’ils sont loin, les deux employés de voirie en gilet fluo ! Balayés eux-mêmes par le conformisme ambiant, disparus, engloutis dans la machine à broyer la réalité. Le pastis des deux attablés à la terrasse d’un café a tourné au vinaigre. Imbuvable ! Face à Alain Marschall, les voilà en mode salon de thé, mine dégoûtée devant le choix de la populace.

Ah, mais attention ! Ils adorent les habitants de Béziers ! Des clients fidèles ! Coucou ! Ils leur donnent le bonjour… mais refusent absolument de se produire dans la ville où ces mêmes gens qu’ils aiment tant ont choisi pour maire un dénommé Robert Ménard. « Un mec qui fait des affiches avec un revolver en disant ça y est, on a trouvé nos amis… On veut pas s’inscrire dans cette politique culturelle. » Gag ! La confusion entre la volonté d’en finir avec la délinquance et la culture peut faire rire certains auditeurs. On ne sait jamais. Enfin, bref, pour Éric Carrière, le Chevalier du fiel en chef, il est hors de question de serrer la louche de Robert Ménard. Quant à comprendre les raisons pour lesquelles les employés de voirie et les consommateurs de pastis ont préféré celui-là plutôt qu’un autre… Le sketch n’aborde pas ce thème. C’est le trou noir. L’entracte.

« Oui, mais alors, le public ? S’il veut vous voir ? » s’inquiète Alain Marschall. On leur dit faites quinze bornes, allez à Narbonne, à Toulouse, à Montpellier… répond le fielleux. Des villes situées respectivement à 30, 70 et 180 km de Béziers. Le prix du voyage est l’impôt sur l’infortune d’avoir un maire de droite, une taxe fixée par les Chevaliers du fiel à l’attention de leur public plutôt issu des classes les moins favorisées. Les Thénardier de l’humour !

Mais revenons dans le studio de RMC pour le clou. La chute finale : « Nous, on est pour toutes les idées avec Francis » (c’est le Chevalier du fiel sous-chef). Ils sont pour toutes les idées. Quelle chance on a ! Quelle ouverture d’esprit ! La suite est plus floue : « On n’a pas de… de… de… voilà. Par exemple, le PC… » (pas de problème avec le PC, semble-t-il vouloir dire…). Le communisme n’a fait que quelques dizaines de millions de morts, on ne va pas en faire un fromage. Tandis que Robert Ménard ! Béziers est à feu et à sang. Le sous-sol de la mairie rempli de prisonniers politiques. Les employés de voirie contraints de marcher au pas de l’oie avec le balai sur l’épaule. Même Narbonne. Je me demande s’il est bien raisonnable de jouer dans une ville si proche de cet enfer. Ces deux gars me paraissent prendre des risques inconsidérés.

Aux alentours de 17 h 30, RMC les a relâchés. Aucune charge n’a été retenue à leur encontre, à l’exception d’un délire paranoïaque certain, mais qui ne présenterait aucun danger pour les populations. Les Chevaliers du miel, prochainement dans votre ville ! Ou presque…

Jany Leroy

Source : http://bvoltaire.fr

Commenter cet article

clovis 28/04/2018 11:46

beaucoup de français se conduisent comme çà, mes intérêts d'abord, le bateau coule mais on s'en fout !