Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Quelques conseils à Depardieu, s’il veut vraiment s’installer en Algérie

21 Février 2018, 07:23am

Publié par Thomas Joly

Tout a commencé par une déclaration de Gérard Depardieu sur le plateau de « Quotidien », le 13 février 2018 : « Les Algériens qui vivent à Marseille ne pourraient pas se comporter comme ils se comportent à Marseille, en Algérie. »

Cette « sentence », mal exprimée, risquait de faire polémique, aussi Depardieu n’a pas tardé à clarifier sa pensée dans le quotidien marseillais « La Provence » : « Cela a, peut-être, été mal compris. Je vais bientôt habiter en Algérie, comme Éric Cantona d’ailleurs, qui habite Oran. J’ai choisi Alger. C’est un pays splendide. Ce que j’ai voulu dire, c’est que les Algériens de Marseille n’oseraient pas dire le quart de ce qu’ils disent en Algérie. Le sens du respect se perd. Il est beaucoup plus marqué là-bas. Je me suis intéressé à l’histoire de l’Algérie. C’est un peuple d’une grande intelligence, qui a été « bousculé » par une armée d’analphabètes en 1830. »

Depardieu ajoute : « Jamais vous ne verrez un Algérien mal se comporter en Algérie, car ils sont vite ramenés par les « anciens » et par le « respect ». »

Il semble, apparemment, que vous avez particulièrement apprécié, alors que vous interprétez actuellement le rôle de Robert Taro, maire de Marseille, dans justement la série « Marseille », le comportement des « amis » de Samia Ghali, qui souhaite, mais elle pour de bon, vous succéder à la mairie, lors des prochaines municipales.

Toutes ces déclarations méritent quelques réponses car, malgré ses 69 ans, Depardieu a encore beaucoup à apprendre et si la locution « In vino Veritas » devrait lui convenir parfaitement, osons lui dire que « sa vérité » ce n’est pas en Algérie qu’il la trouvera !

Il s’est intéressé à l’histoire de l’Algérie, déclare-t-il. Il devrait savoir alors que « l’armée d’analphabètes » a conquis, en 1830, un territoire qui ne s’appelait pas encore l’Algérie.

Que cette armée d’analphabètes a « foutu » une raclée aux Turcs, tout d’abord, puis aux « hordes » d’Abd-el-Kader ensuite.

Que cette armée d’analphabètes a mis fin à l’esclavage qui se pratiquait depuis des siècles, organisé et commercialisé par les Arabes et les « roitelets nègres », dans toute l’Afrique, en mer Méditerranée et sur les côtes du sud de l’Europe.

Que des soldats « analphabètes », de cette armée française, aient commencé à « construire » l’Algérie et cette construction s’est poursuivie avec l’arrivée des « communards » de 1848, des Alsaciens-lorrains de 1870, puis des Espagnols, des Italiens, des Maltais, des Suisses, etc. et, grâce à « tous ces analphabètes », effectivement, l’Algérie est devenue l’un des plus beaux pays, « splendide », comme vous dîtes, mais pas grâce à « ce peuple d’une grande intelligence » car, depuis leur indépendance, il y aura bientôt 60 ans, on peut se demander où « cette grande intelligence est passée ? » en constatant l’état de grande déliquescence dans lequel il a sombré !

Renseignez-vous auprès de ceux, nombreux, qui préfèrent « transporter » leur grande et réelle intelligence sous d’autres cieux, les Boualem Sansal, Kamel Daoud, Karim Akouche, et bien d’autres encore !

Permettez-moi de rectifier une autre de vos erreurs, Éric Cantona, qui lui, aurait des raisons effectivement de résider en Algérie, puisqu’il est marié avec Rachida Brakni, une française d’origine algérienne, vit, avec sa femme et ses enfants, au Portugal et cela depuis une dizaine d’années.

Après Nechin, en Belgique, et Saransk, en république russe de Mordovie, c’est peut-être dans ce Portugal que vous transporterez bientôt vos bagages… quand vous aurez compris ?

Compris que si les Algériens ne se comportent pas en Algérie comme ils se comportent à Marseille, ce n’est pas du tout par « respect » pour les « anciens » (ces derniers, hélas ! A part s’ils appartiennent à la classe dirigeante du pays, n’ont plus droit au « respect ») mais par « peur du gendarme », de la « Police » et de la « prison », qui n’ont rien de commun avec ce que leur propose notre justice et nos (forces de l’ordre), entre parenthèses.

Compris que si vous avez « aimé » et « apprécié » Vladimir Poutine, la Russie et sa démocratie, au point de devenir citoyen russe, il m’étonnerait fort que vous soyez séduit par la « démocratie » particulière de l’Algérie au point de vous « convertir » !

Compris que ce que vous avez défini comme étant la France « Un pays peuplé d’imbéciles qui font du vin et du fromage qui pue pour les touristes. Pays où il n’y a plus de liberté, où les gens sont manipulés », pourrait un jour prochain devenir votre constat sur l’Algérie, en remplaçant « vin et fromage qui pue » par « hydrocarbures et gaz de schiste » !

Puisqu’il est question de vin, l’une de vos spécialités, vous nous apprenez que le président Bouteflika, votre ami puisqu’il vous tutoie, vous aurait proposé (quand il pouvait encore s’exprimer) de vous associer au vignoble de 50 hectares, le « Domaine de Saint-Augustin », qu’il possède à Tlemcen : « Ne t’en fais pas, avec toi ce ne sera plus du 60/40, on va s’arranger ! »

Un dernier conseil : vous êtes certainement un vrai spécialiste en œnologie mais vous ne l’êtes probablement pas en lois algériennes… prenez vos précautions, bien que vous ne soyez pas « analphabète », comme très certainement l’était l’un de vos ascendants !

Manuel Gomez

Source : http://ripostelaique.com

Commenter cet article

Chrisalil 21/02/2018 23:54

Magistral, je cautionne à 100 % vos propos Monsieur Gomez et ce Depardieu est décidément un inculte total doublé d'un idiot fini.