Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Après l’agression d’un jeune blanc par des Africains aux cris de « sale babtou », la priorité de la police suisse est la chasse aux « commentaires racistes »

13 Octobre 2017, 06:38am

Publié par Thomas Joly

Loin de remettre en question la présence de tels individus en Suisse, la police s'inquiète de la "diffusion d'une telle vidéo". On comprend bien qu'une telle séquence pose problème à nos autorités.

Ainsi, la police évite étrangement de définir cette agression comme étant raciste et préfère procéder à la chasse aux commentaires, agitant des menaces de sanction très claires. Oui, c'est ainsi qu'elle prétend protéger notre population. L'agression en elle-même ? Bof...

De son côté, le 20 Minutes évite soigneusement de décrire le contexte, la situation étant résumée par une unique phrase faisant abstraction de l'origine ethnique de l'agresseur. Pour le journaliste, l'important n'est visiblement pas l'agression mais les commentaires des autochtones qui oseraient se révolter face à cette situation abjecte.

Dans sa logique, la population suisse doit accepter tout et n'importe quoi sous peine d'être étiquetée comme raciste, un petit paragraphe rappelant les conséquences judiciaires.

Mais ne vous inquiétez pas, l'agresseur ne risquera pas la moitié de ce qui est prévu par la loi à notre encontre, le racisme ne pouvant être que le fait des Blancs.

Source : http://lesobservateurs.ch

Commenter cet article