Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Les catholiques doivent interpeller leurs prêtres sur la folie migratoire du pape !

26 Septembre 2017, 06:39am

Publié par Thomas Joly

Ainsi donc, le pape Pol Pot-François voudrait en finir avec les Européens et avec notre civilisation.

Ainsi donc, nous devrions ouvrir nos portes à tous les migrants de la terre entière, permettre à leur famille de venir s’installer sur nos terres, accepter leur culture et leurs traditions y compris si elles sont incompatibles avec les nôtres, et finalement, laisser la place. Doit-t-on rappeler que les Blancs sont minoritaires sur cette terre et que les perspectives démographiques ne feront qu’accentuer cette réalité ?

Ainsi donc, l’Argentin, qui constate comme ses ouailles que les églises d’Europe de l’Ouest se vident en raison d’un discours lénifiant prôné depuis Vatican II, espère trouver dans l’arrivée de ces damnés de la terre, un moyen de remplir ses églises : « L’arrivée de tant de frères et sœurs dans la foi offre aux églises en Europe une opportunité supplémentaire de réaliser pleinement leur catholicité, élément constitutif de l’Église que nous confessons chaque semaine dans le Credo » a-t-il déclaré.

Face à cela, silence radio du côté des représentants de l’Église catholique en France. Silence radio, ou bien applaudissements. La presse catholique, toujours aussi niaise quand ce n’est pas hors du temps, elle aussi s’agenouille.

Le mariage homosexuel ? Pas question ! La GPA et la PMA ? Pas question. Mobilisation, occupons la rue ! (Et retournons sagement dans nos foyers dès que le pouvoir hausse le ton).

Par contre l’invasion migratoire, personne ne bouge ! Et tous ces représentants de l’Église de condamner les peuples dont ils sont pourtant issus à s’éteindre en silence, et avec un sourire béat et satisfait si possible.

Mais qu’attendent les fidèles catholiques pour faire leur propre révolution ? Qu’attendent-t-ils pour interpeller avec virulence les prêtres dans leurs églises, avant la messe ?

Pour leur demander des comptes eu égard du soutien implicite accordé à ce pape qui affirme pourtant de plus en plus ouvertement qu’il faut que nous soyons remplacés par des nouveaux fidèles venus de continents à la démographie galopante ?

Oublient-t-ils, ces catholiques, qu’ils descendent de ceux qui sont partis en croisade il y a quelques siècles, défendre leur foi mais aussi leur civilisation ? La lâcheté collective aurait-t-elle remplacé le courage et le sens du sacrifice pour le bien commun ?

La volonté collective des croyants ne pourrait-t-elle pas soumettre définitivement le pape et le forcer à prendre la sortie ?

A force de ne rien dire, à force de ne trouver comme seul argument que celui qui consiste à expliquer qu’il faut distinguer le message du représentant des catholiques et celui du chef d’État, les catholiques qui persistent à fermer les yeux se retrouvent de facto à classer parmi les traîtres à leur civilisation.

Une chose est sûre : premièrement, ils ne l’emporteront pas au Paradis (si Paradis il y a), et deuxièmement, les laisser faire, c’est accepter l’Enfer sur terre pour les générations qui nous suivrons.

Julien Dir

Source : http://breizh-info.com

Commenter cet article

Louis 26/09/2017 15:43

Les catholiques européens doivent se convertir massivement à l'orthodoxie et l'état italien doit récupérer les terres du Vatican. Quant au """"pape""""" François 0 qu'on lui file quelques hectares en Afrique pour qu'il continue à être le chef d'une religion qui n'aura plus d’adhérent en Europe.