Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Huée par le public, Christine Angot, en rage, quitte le plateau d'ONPC pour se réfugier dans sa loge et faire une crise de nerf

29 Septembre 2017, 06:54am

Publié par Thomas Joly

D'après l'Express, la nouvelle chroniqueuse de l'émission de France 2 On n'est pas couché a dû quitter le plateau sous les huées du public durant l'enregistrement de l'émission, avant de faire une crise de nerfs dans sa loge.

L'enregistrement de l'émission On n'est pas couché animée par Laurent Ruquier sur France 2 ne n'est pas déroulé comme prévu. La chroniqueuse Christine Angot, qui a remplacé Vanessa Bugraf en début de saison, a déserté le plateau avec fracas après avoir été huée par le public, nous informe l'Express

L'incident, qui a eu lieu dans la soirée du 28 septembre, s'est déroulé après un violent échange avec Sandrine Rousseau, auteur d'un ouvrage portant sur l'agression sexuelle dont elle aurait été victime de la part de l'élu écologiste, Denis Baupin.

Après avoir expliqué avoir envie de donner aux femmes des outils pour se faire entendre, Sandrine Rousseau a été prise à partie par la chroniqueuse. 

« Je vous interdis de dire ce que vous dites ! Vous ne pouvez pas parler au nom de toutes les femmes, vous auriez dû dire "je" », a alors asséné Christine Angot, elle même victime d'inceste lorsqu'elle était enfant, avant d'être huée par le public. 

C'est alors que les choses ont dégénérées. La chroniqueuse a jeté ses feuilles et son verre d'eau, tout en quittant le plateau avec rage. Réfugiée dans sa loge, elle y serait restée plus de 20 minutes à hurler et pleurer avant d'accepter de revenir reprendre le tournage.

Source : http://francais.rt.com

Commenter cet article

augait 02/10/2017 21:34

DEHORS CETTE MERDE , UNE HONTE ELLE Mérite un Procès !!!

un veteran 30/09/2017 23:23

pour quelqu'un qui a été une victime elle a drôle de comportement elle aurais du aider la jeune écrivain pour informer les victimes elle est bizarre peut être encore sous le choc de son agression comme un peut une poste trauma

Un Patriote 29/09/2017 13:00

Nous vivons là un véritable terrorisme intellectuel, dicté par le "politiquement correct". il est désormais interdit d'appeler un chat un chat. Surtout, pas de vagues. Dissimulons la vérité pour dédouaner les pervers et les salauds.
Denis Maupin n'est rien d'autre qu'un pervers narcissique qui n'arrive pas à maîtriser ses pulsions et nécessiterait une thérapie.
Et la Christine Angot, que quel droit se permet-elle d'interdire à son interlocutrice de dire ce qu'elle a envie de dire et de lui dicter le vocabulaire à employer ?!
Son intolérance à la frustration se solde par des troubles du comportement agressif. Christine Angot : la médiocrité en action.

Matthieu HV 29/09/2017 12:57

Qu'elle crève... (l'ecran)

Gerard 29/09/2017 12:18

Merci de lui offrir un godemichet urgemment, qu'elle nous foute la paix la mal tringlée.