Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Hidalgo refuse les frontières, mais emmuraille la Tour Eiffel !

6 Septembre 2017, 06:49am

Publié par Thomas Joly

Un article du Parisien du 4 septembre nous annonce le début des travaux de bunkerisation de la Tour Eiffel et du Champ de Mars pour le 14 septembre.

L’article précise que : « Pendant dix mois, le monument payant le plus visité au monde (5.841.026 entrées en 2016) va être en chantier avec une valse de camions et des ouvriers travaillant pour installer, notamment, le mur anti-balles rendu impératif par les attentats sur les différents sites touristiques de la capitale comme Notre-Dame ou encore le Louvre. La facture se monte ainsi à quelque 20 M €. »

Un article de mars dernier nous détaillait l’agencement fait de verre à l’épreuve des balles et de herses de style pseudo eiffelien qui enchâssera ce haut lieu du tourisme parisien.

On y apprend que la Mairie de Paris, certes d’abord soucieuse de la sécurité des visiteurs, n’a pas mégoté pour que la réalisation de l’ensemble ne souffre d’aucune faute de goût : les esthètes de la Mairie savent utiliser l’argent public en choisissant un architecte de renom. Quand même, ce n’est pas parce que de méchants terroristes nous attaquent qu’il faut oublier le bon goût parisien !

Les esthètes immigrationnistes Hidalgo et Brossat refusent les frontières, accueillent à tout-va et à grands frais les futurs terroristes bien choyés au milieu de leurs chers « migrants » mais, foin de toute contradiction, construisent de luxueuses barricades, aujourd’hui autour du Champ de Mars, très bientôt partout dans Paris où la moindre menace désignera un lieu « sensible » !

Partout les frontières intérieures se créent, grands murs, plots ou herses, fixes ou amovibles censées protéger monuments ou manifestations à travers notre France ouverte aux quatre vents de l’immigration sauvage :

Certaines entreprises se frottent les mains, le bloc de béton anti-terroriste remplace avantageusement le pot de fleur géant en plastique rose dans le carnet de commandes des municipalités craignant les intrusions de camions fous ; ainsi l’entreprise Blocstop affiche une prospérité sans aucun doute proportionnelle à l’islamisation de notre pays. Le Figaro s’est intéressé à la réussite de son directeur, Abdel Feghoul, lui aussi sensible aux problèmes esthétiques et soucieux d’« égayer » ses bunkers en kit pour le bonheur des petits enfants :

Et en cas d’attaque chimique aurons-nous droit à des combinaisons à fleurs ?

Danielle Moulins

Source : http://ripostelaique.com

Commenter cet article