Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

La musulmane Samia Hathroubi choquée par un « mariage très blanc, très bourgeois, très chrétien »

7 Juillet 2017, 06:32am

Publié par Thomas Joly

Article de Samia Hathroubi, déléguée Europe de la Foundation for Ethnic Understanding, sur l’identité au titre très bien choisi : « Chronique d’une éternelle métèque »

« Je parle plusieurs langues, j’ai traversé une quarantaine de pays, de villes sur presque tous les continents. Mes ami-e-s sont aux quatre coins du globe, je me plais à créer une tour de Babel.

J’aimerais pouvoir me sentir proche de l’humanité et rêve de pouvoir me sentir chez moi partout. C’est tout ce vers quoi chaque geste, chaque rencontre, chaque voyage tend.

Je ne pensais pas vivre durant ma vie d’adulte ressentir subrepticement cet isolement, ce déclassement. Pourtant, ce samedi ensoleillé à Weimar (Allemagne) durant le mariage très blanc, très bourgeois, très chrétien, provoque chez moi une violence que je ne soupçonnais pas.

Depuis le début de ma vie adulte, j’ai très tôt fait le choix inconscient puis très clair, au fil des années, de créer autour de moi des bulles, des cocons pour l’individu aux identités plurielles et multiples que je suis devenue. A l’intersection des mondes occidentaux et des mondes musulmans, à l’intersection de l’ouverture et de l’enracinement, à l’intersection des traditions et des modernités, à l’intersection croisant la rive Nord et la rive Sud.

Je sais, après ces 10 années d’engagement dans les milieux interreligieux en France, en Europe, après mes séjours au Proche-Orient, que les individus comme moi ne sont pas majoritaires et que nous constituons une tribu qualifiée soit de naïve, soit de bisounours, soit d’utopistes.

Ce samedi de mariage, je ne maîtrisais pas la langue parlée. Ce samedi de mariage à Weimar, je ne me suis sentie en décalage permanent avec les invités de mon amie, et n’ai eu qu’une seule envie tout au long de cette journée de célébration : celle de m’enfuir, de m’évanouir de ce lieu auquel je n’appartenais pas. »

Source : http://fdesouche.com

Commenter cet article

LE GUILLOU 13/07/2017 13:27

Tout ça pour nous faire croire que seule la culture musulmane est la bonne ! Je suis une femme libre et j'entends le rester.

DAN 10/07/2017 12:53

PAUVRE TOCHE ! si cela ne te plais pas casse toi!!!

GVS 09/07/2017 22:47

Sauvez vous vite loin de cette Europe que vous ne comprenez pas et qui vous deplait. Aucun de nous ne vous regretera !

Laure 09/07/2017 18:33

Le son d'une cloche. Esclave et fière de l'être...

Sam03000 09/07/2017 11:14

Il faut comprendre qu'avec sa tronche d'arabe obèse, un mariage qui se déroule en dehors des liens familiaux choque la consanguinité que son regard exprime si fort. L'Islam n'a rien à voir là dedans! Même si la sourate vingt-douze verset 14 énonce très clairement: "Allah te dis, tu enfanteras seulement ta mère, ta fille, ta sœur ou ta cousine ou des serpents à deux têtes te sortiront par les pieds au soir du prochain Aïd"