Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Pour une « Europe européenne », le Premier ministre hongrois dénonce les États de l’UE qui veulent créer « Eurabia »

24 Juin 2017, 09:12am

Publié par Thomas Joly

Lors d’une conférence à Prague, une alliance des pays d’Europe Centrale menée la Hongrie a décidé de mettre un terme au flux de migrants clandestins s’infiltrant en Europe.

Une « Hongrie hongroise, une Europe européenne »

Les délégations autrichienne, croate, hongroise, slovaque, slovène et tchèque de la Coopération de Défense d’Europe Centrale (CDEC) ont décidé de « s’unir contre l’immigration clandestine ».

Les ministres de la Défense présents ont décidé de « faciliter la mobilisation rapide des capacités civiles, policières et militaires » pour la défense des frontières extérieures de l’Union Européenne.

S’exprimant sur les raisons pour lesquelles la Hongrie adoptait une solide position anti-immigration de masse, le Premier ministre Viktor Orban a déclaré : « Ce que nous voulons, c’est une Hongrie hongroise et une Europe européenne. »

Le chef du gouvernement hongrois a assuré que les Hongrois « ne participeraient pas à des expérimentations visant à changer la Hongrie ou l’Europe, où les traditions culturelles de l’Europe seraient abandonnées pour être remplacées par un mélange d’autres cultures, religions et visions du monde en laissant des masses de gens entrer sans contrôle. »

« On ne nous forcera pas à nous adapter à des gens dont les identités et les intentions sont inconnues de nous » a-t-il ajouté.

L’UE et la création d’Eurabia

« Nous croyons que le futur de l’Europe ne peut pas être planifiée depuis le centre d’un empire mais depuis les capitales des états-nations », ajoutant que sans frontières bien protégées, il n’y aura plus « de système social, de sécurité, d’ordre et de développement en Europe, uniquement de l’incertitude, de la peur, du chaos, de la colère et des camions roulant sur les gens ».

« Les pays qui expérimentent actuellement la création d’Eurabia – c’est-à-dire le mélange des restes de cultures islamique ou chrétienne – devront à présent admettre que ce n’est pas seulement le gouvernement hongrois qui ne veut pas prendre part dans de telles expérimentations, mais que le peuple hongrois l’a déclaré de toutes les façons possibles à chaque occasion » a-t-il encore assuré.

Source : http://breizatao.com

Commenter cet article