Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Marlène Schiappa se met en scène à la Chapelle-Pajol pour décrédibiliser les victimes des racailles islamistes

14 Juin 2017, 06:48am

Publié par Thomas Joly

La Secrétaire d’Etat aux droits des femmes, Marlène Schiappa, a mené cette nuit une opération de com’ dans le quartier envahi de Paris, la Chapelle-Pajol. Son but ? Prouver, photo à l’appui, que « les lois de la République protègent les femmes et s’appliquent partout », y compris dans la zone de la Chapelle-Pajol, sous le feu des projecteurs depuis plusieurs semaines en raison du harcèlement que subissent ses habitantes. En réaction aux témoignages de centaines de femmes du quartier se plaignant d’être harcelées par des bandes d’hommes, Marlène Schiappa a fait une promenade nocturne de quelques minutes dans le quartier parisien et a posté les photos sur Twitter pour prouver qu’il ne lui était rien arrivé.

A 23h52, la Secrétaire d’Etat a posté trois photos d’elle sur Twitter bravant le danger en robe d’été et petit gilet. Sur les deux premier clichés, tête haute, elle passe devant un groupe de zonards sans se faire attaquer. Sur la troisième photo, elle pose près d’un arrêt de bus pour nous montrer qu’elle se trouvait bel et bien dans le quartier devenu synonyme de harcèlement. Une médaille pour notre Lara Croft française !

Quel est donc le sens de cette démarche ? Prouver au bon peuple que les victimes sont des mythomanes, déculpabiliser la racaille islamiste ? Depuis quand une « Secrétaire d’Etat aux droits des femmes » se voit attribuer pour rôle de protéger les agresseurs arabo-musulmans, le ministre de l’Intérieur et le garde des Sceaux ne sont-ils pas déjà là dans ce but ? Blague à part, cette action est d’un mauvais gout abject et pose la question, à quand un reportage sur le Bataclan titré : « Je suis allé à un concert au Bataclan et je n’ai pas pris de rafales de kalach’, regardez comme c’est sûr ! »

Source : http://www.suavelos.eu

Commenter cet article