Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Incapable de traquer les djihadistes, le maire musulman de Londres fait arrêter 25 personnes pour « islamophobie »

9 Juin 2017, 06:43am

Publié par Thomas Joly

Deux jours avant les élections générales en Grande-Bretagne, le maire de Londres, Sadiq Khan, s'est rendu à l'émission Good Morning Britain d'ITV.

Dans un débat animé avec Pierce Morgan, il a été interrogé sur le fait de ne pas garder un œil sur les djihadistes revenant des zones de guerre.

En réponse, il a accusé les compressions budgétaires de la police métropolitaine, qui, selon Sadiq Khan, rendent impossible le suivi de ceux qui reviennent. Il a déclaré : "Je ne peux pas suivre 400 personnes (...) le budget de la police, dont environ 15 à 20 pour cent est financé par moi, le maire. Le reste est financé par le gouvernement central. Si le budget de la Metropolitan Police Service est réduit, ils doivent prioriser et utiliser leurs ressources d'une manière sensible et éclairée".

Alors, quelle est la manière judicieuse de dépenser ces ressources « en décroissance » selon le maire Sadiq Khan et la police métropolitaine? En l'espace d'une semaine, les terroristes locaux tuent des innocents à Birmingham et à Londres, deux autres attaques dans une longue série qui ne cesse de s'aggraver, d'attaques terroristes d'inspiration islamique.

Comment répondez-vous à cela? La réponse du maire Khan est claire : se plaindre sur Facebook et Twitter à propos "d'une hausse significative d'incidents de crime de haine et incidents islamophobes."

Pendant ce temps, la police métropolitaine utilise ses ressources, qui sont insuffisantes selon le maire, pour "augmenter le nombre de policiers dans les rues et dans les communautés pour rassurer les populations locales qui peuvent profiter de leur vie quotidienne en paix et sans crainte de harcèlement ou d'intimidation".

Il n'y a pas d'argent pour suivre 400 combattants étrangers, mais il y a de l'argent pour des « agents de quartier dédiés » qui établissent des contacts avec "les lieux de cultes locaux afin de les encourager à dénoncer les crimes de haine et afin de les rassurer que la police prendra au sérieux ces crimes".

La police métropolitaine se vante même d'avoir procédé à 25 arrestations suite à des "crimes de haine" depuis samedi.

Entre-temps, quelle est la réponse de la police métropolitaine aux attaques terroristes ?

"Après les incidents terroristes en Europe au cours des dernières années, nous avons prévu que des incidents similaires au Royaume-Uni pourraient conduire à un besoin accru de soutien pour les communautés vulnérables qui sont susceptibles de devenir victimes de crimes haineux et nous avons pris des mesures en conséquence. Tous les crimes haineux sont examinés par un inspecteur-détective et le MPS a également augmenté le nombre d'inspecteurs spécialisés dans les 32 unités de sécurité communautaires de l'arrondissement de Londres de 30 pour cent, avec plus de 900 membres spécialisés dédiés à l'enquête sur tous les crimes de haine et les crimes de violences domestiques ".

Il n'est pas étonnant que « l'année dernière [la Police métropolitaine] ait constaté une augmentation dans tous les domaines des crimes haineux. » C'est la « hiérarchisation des priorités » que le maire Sadiq Khan a demandée : investir dans la capacité d'attraper les gens en raison de « crimes de haine » après une attaque terroriste d'envergure. Se plaindre des compressions budgétaires est une arnaque électorale.

Ce sont les priorités qui sont tordues.

Source : http://lesobservateurs.ch

Commenter cet article