Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Ayant échoué aux élections algériennes, une islamiste anti-française se présente à Paris sous l’étiquette « En Marche »

27 Mai 2017, 14:32pm

Publié par Thomas Joly

Après avoir perdu en Algérie, Fella Meslem – une militante du parti islamiste « Rassemblement de l’Espoir de l’Algérie » (TAJ) – se présente en France sous l’étiquette du parti présidentiel « En Marche ». Elle avait pourtant fait des attaques contre la France une pierre angulaire de sa candidature algérienne.

Tamurt.info (source) : La candidate malheureuse du parti islamiste TAJ, dans la liste d’émigration en France, Fella Meslem, tourne complètement sa veste. Elle vient de se présenter aux législatives Françaises, après avoir sévèrement critiqué la France lors de sa campagne électorale aux législatives Algériennes.

Sur son compte Facebook, l’ex-candidate affirmait en effet : « Une rencontre, un échange, une vision, une confiance, une équipe et une nation. Mon équipe, ma machine de guerre qui me soutient dans tout ce que je fais depuis plusieurs années. Ils m’ont fait confiance et ensemble nous avons mené une très belle campagne avec les mêmes objectifs : faire le maximum pour vous représenter et faire entendre vos voix; -faire reconnaître vos droits ; essayer de mettre fin au mépris de nos concitoyens Algériens de la partie haute de France; faire en sorte que vous puissiez retrouver votre place dans les deux rives et avancer en toute dignité. Merci à vous encore une fois mes Chers assistants d’être toujours là, soudés et fidèles à nos engagements et nos valeurs. ».

Ces prises de position ont rapidement été effacées, ralliement au parti d’Emmanuel Macron oblige.

Une fois les résultats connus et elle n’a pas obtenu son siège, Fella Meslem a tout effacé de ses comptes des réseaux sociaux. Toute honte bue, elle se présente ainsi cette fois aux législatives Françaises. La candidate d’Amar Ghoul opte pour le mouvement En Marche, à Evry-Corbeil comme colistière de Jean-Luc Raymond, plus exactement.

Le journal Le Monde relatait récemment les progrès du parti islamiste TAJ en Algérie (source) : Cette année, deux coalitions islamistes ont tenté de jouer l’unité autour de listes rassemblant plusieurs mouvements et partis. L’alliance MSP-FC remporte 33 sièges, l’autre alliance 15 sièges, et le Rassemblement de l’espoir de l’Algérie (TAJ), nouveau parti islamiste, 19. Leur progression est limitée : ils totalisent 67 sièges contre 60 en 2012.

Source : http://breizatao.com

Commenter cet article