Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le terroriste des Champs-Élysées, Karim C., déjà condamné à 15 ans de prison pour tentative d'homicide contre des policiers

21 Avril 2017, 09:57am

Publié par Thomas Joly

Au lendemain de l'attentat des Champs-Élysées, où un policier a trouvé la mort, on en sait un peu plus sur l'auteur des faits, un Français de papiers de 39 ans originaire du département colonisé de la Seine-Saint-Denis. Ce dernier faisait l'objet d'une enquête terroriste et avait manifesté son intention de tuer des policiers en février dernier.

S'il n'était pas techniquement fiché S, l'homme était cependant bien connu de la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) et visé par une enquête antiterroriste. « L'identité de l'attaquant est connue et a été vérifiée », a indiqué devant la presse, près du lieu de l'attaque, le procureur de la République de Paris, François Molins.

Karim C. avait déjà été condamné en 2005 à quinze ans de réclusion pour tentatives d'homicide volontaire sur un policier, un élève gardien de la paix et le frère de celui-ci, en Seine-et-Marne, avant d'être libéré en 2015 et placé sous contrôle judiciaire. Selon nos informations, il a été en contact avec des détenus islamistes lors de son passage en prison, mais n'était pas connu pour des faits de radicalisation ou des liens avec l'islam radical.

Le 23 février dernier, il est placé en garde à vue par la police judiciaire de Versailles après des menaces de morts sur des policiers. On se rend compte à ce moment-là qu'il viole le contrôle judiciaire - accompagné d'une obligation de soins psychiatriques - qu'il est censé suivre depuis une précédente affaire. Pour autant, le juge de l'application des peines ne décide pas de son renvoi en prison et il est libéré, faute de preuves suffisantes.

Source : http://www.lci.fr

Commenter cet article

Oscar Leroy 21/04/2017 21:39

Emmanuel Macron, invité de RTL, vendredi 21 avril par rtl-fr
“Je ne vais pas inventer un programme dans la nuit"
Alors que la journaliste qui l'interviewait s'étonnait que son programme ne compte aucune mesure concernant la gestion des fichés S, ces individus particulièrement surveillés par les services de renseignement, Emmanuel Macron a simplement affirmé… qu'il n'avait rien prévu. “Je ne vais pas inventer un programme de lutte contre le terrorisme dans la nuit”, a -t-il répondu (à 8:00). Certes, annoncer des mesures à l'emporte-pièces n'est pas la meilleure façon de lutter contre les terroristes. En revanche, on aurait pu imaginer que cette question, l'une de celles qui préoccupent le plus les Français, aurait trouvé un écho dans le programme de campagne d'En Marche. Ce n’est pas le cas.