Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Macron ? Demandez le programme !

3 Mars 2017, 07:28am

Publié par Thomas Joly

C’était l’Arlésienne, le mistigri, le furet du bois joli, le dahu mâtiné de mouton à cinq pattes ; bref, le programme d’Emmanuel Macron. Et que voici que le voilou que le voilà : « Je nourris le Moloch politique et médiatique », assure-t-il ; hardi, tout de même, pour un gandin depuis longtemps gonflé de vide par le Moloch en question. Son programme, donc.

Mieux qu’un programme, d’ailleurs, mais un « modèle de société » auquel il entend parvenir en « dix ans », soit deux quinquennats. Interrogé par nos confrères du Parisien, il ne renie évidemment pas sa stature « d’homme providentiel » : « Pourquoi pas, c’est lié à la Cinquième République telle que l’a voulue le général de Gaulle, […] mais à condition de la moderniser. »

Fichtre, après la couronne d’épines christique, le képi du Général… Qu’on se rassure, ce programme n’en est pas un, s’agissant d’une « plate-forme autour de laquelle beaucoup de candidats aux législatives peuvent se retrouver ». Et le même d’expliquer : « Je mise sur le pragmatisme, je suis maoïste ! » Maoïste, manquait plus que ça… C’est Mao et Moa, pour paraphraser la très poilante chanson de Nino Ferrer.

Sa plate-forme et non point son programme, donc. Interdiction aux parlementaires de faire travailler leurs proches. Il pense à quelqu’un en particulier ? Puis, le peuple : « Il a besoin qu’on le projette vers l’avant ! » Droit dans le mur ? La droite, la gauche, le centre ? « La seule chose qui compte, c’est l’efficacité. Il y a simplement des programmes qui marchent et d’autres qui ne marchent pas… » Et inversement, on imagine.

Pour le reste, des trucs et des machins piochés ici ou là. Il faudra « réformer le marché du travail », aligner les retraites sur un « système unique » et en finir avec les « régimes spéciaux ».

Fichtre… Les 35 heures seront renégociées, tandis qu’un « syndicalisme moins politique » sera appelé de ses vœux. Bigre… Aux jeunes élèves, il conviendra d’enseigner les fondamentaux, mais sans remettre en cause le collège unique. Saperlipopette… La sécurité dans les banlieues ? « C’est un point majeur et il faut réconcilier les jeunes avec la République. ». Foutrediable… L’intrusion de l’islam politique dans l’espace public ? « Je suis pour le respect intangible de la loi de 1905 et des règles de la laïcité. Ce n’est pas toujours le cas aujourd’hui. Je ne suis pas pour l’extension du domaine de la lutte. En clair, je ne souhaite pas l’interdiction du voile à l’université. » Comprenne qui pourra…

Quant à la lutte contre le terrorisme, ce qu’il faut, « c’est de l’efficacité et de l’action. C’est aussi mener un combat moral et civilisationnel. » Vérole de moine… Et de la politique étrangère de la France, de sa place dans l’Europe ? Rien, peau de balle et ballet de crin. Enfin si, cette mesure phare consistant à interdire l’usage « du téléphone portable dans l’enceinte des collèges et des écoles primaires ». Des fois que nos chers petits sauvageons aillent se connecter sur Boulevard Voltaire ?

Voilà, donc, à grands traits résumé, le programme d’Emmanuel Macron. Il fut un temps où les profs de français prenaient un peu plus de temps pour corriger leurs copies.

Nicolas Gauthier

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article