Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Marine Le Pen bientôt mise en examen pour ses assistants parlementaires fictifs ?

3 Février 2017, 07:23am

Publié par Thomas Joly

Marine Le Pen a indiqué que contrairement à François Fillon, empêtré dans le « Penelopegate », elle resterait candidate à la présidentielle si elle était mise en examen dans l’enquête sur l’emploi de ses assistants parlementaires.

Une information judiciaire a été ouverte mi-décembre pour abus de confiance et recel, escroqueries en bande organisée, faux et usage de faux et travail dissimulé. Elle fait suite à une enquête conduite depuis mars 2015 par le parquet, qui avait été saisi par le Parlement européen.

Le Parlement Européen va déclencher des retenues substantielles sur son salaire à partir de février pour procéder au recouvrement de sommes liées à l’emploi de Mme Griset, son assistante parlementaire, jugées indues.

Le Parlement européen, qui s’appuie sur une enquête de l’Olaf, l’organisme antifraude de l’UE, considère que le salaire de Catherine Griset n’était pas justifié : elle a été embauchée comme assistante parlementaire accréditée, ce qui implique de travailler et résider dans l’un des trois lieux de travail du Parlement européen, Bruxelles, Strasbourg ou Luxembourg.

Outre Mme Griset, les sommes perçues pour rémunérer également comme assistant Thierry Légier, son garde du corps, devraient aussi faire l’objet d’une procédure de recouvrement ultérieure, pour plus de 41.500 euros.

Pour la défense de Marine Le Pen, son avocat dénonce une pratique courante au Parlement européen de faire travailler pour le parti des assistants parlementaires. Au FN, ce serait une habitude. Outre Marine Le Pen, son père est en train de rembourser 320.000 euros, Bruno Gollnisch 275.000, Sophie Montel 77.000, Mylène Troszczynski 56.000 et Dominique Bilde 40.000. Au total, le montant à rembourser s'élève pour le parti frontiste à 1,1 million d'euros.

A ces soucis judiciaires, s'ajoutent ceux du micro-parti Jeanne, dont les responsables sont tous mis en examen pour escroquerie...

La « normalisation » du néo-FN semble passer par le détournement d'argent public. Une condition essentielle pour intégrer enfin le « Système » ?

Source : http://www.lavoixdunord.fr/112892/article/2017-02-02/meme-en-cas-de-mise-en-examen-marine-le-pen-affirme-qu-elle-resterait-candidate#utm_medium=redaction&utm_source=facebook&utm_campaign=page-fan-vdn

Commenter cet article

Patriote13 03/02/2017 10:37

Une question se pose pour les Français : Pour qui va-t-on voter aux prochaines Présidentielles ? Le problème reste entier...