Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Les manifestations « féministes » anti-Trump incluent des islamistes et sont financées par Soros

23 Janvier 2017, 07:26am

Publié par Thomas Joly

Le président Donald Trump n’était élu que depuis 24 heures que déjà la gauche et l’extrême-gauche américaines défilaient dans les rues. Officiellement, la « Marche des Femmes » est « indépendante ». Pourtant il apparaît qu’au moins 50 organisations y participant sont financées par le milliardaire George Soros.

Une journaliste du New York Times explique : « D’après mes recherches, Soros a financé, ou a des relations proches, avec au moins 56 partenaires de la marche dont des « partenaires clefs » comme le Plan Familial, qui s’oppose à la politique anti-avortement de Trump, et le Conseil National de Défense des Ressources, qui s’oppose à sa politique environnementale. Les autres liens de Soros avec la « Marche des femmes » inclut notamment le mouvement partisan MoveOn.org (qui est férocement pro-Clinton)… D’autres bénéficiaires de Soros sont partenaires de la marche dont le Syndicat Américain des Libertés Civiles, le Centre pour les Droits Constitutionnels, Amnesty International et Human Rights Watch. »

Une des affiches officielles de la marche prend la défense du voile islamique, affirmant ainsi une alliance de fait avec l’islam contre le président américain.

La journaliste du New York Times, Asra Nomani, une musulmane, aborde également ce sujet dans son article, indiquant que l’organisation liée aux Frères Musulmans « CAIR » (Council for American-Islamic Relations) fait partie des « partenaires » de la « Marche des femmes ».

Parmi les organisatrices de la marche, on dénombre Linda Sarsour, une musulmane favorable à l’instauration de la charia, la loi islamique, aux USA.

Ironiquement, cette « marche féministe » compte des islamistes partisans de l’institutionnalisation de l’infériorité légale de la femme.

Source : http://breizatao.com/2017/01/22/usa-les-manifestations-feministes/

Commenter cet article