Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Quand le réchauffement climatique échauffe l’esprit d’un juge bien-pensant

14 Novembre 2016, 06:12am

Publié par Thomas Joly

Cette nouvelle pourrait être tirée du Gorafi, le site parodique, spécialiste des fausses dépêches de journaux (du genre M. Valls annule les élections présidentielles à cause de l’état d’urgence !). Non ! Il s’agit d’une vraie information qui prouve le degré de folie atteint par le système judiciaire américain.

Un juge fédéral de l’Oregon (dont on se demande quel cours de droit il a suivi) a déclaré recevable la plainte déposée par 21 jeunes âgés de 9 à 20 ans : ils accusent l’administration Obama de ne pas les avoir protégés du réchauffement climatique en n’interdisant pas les énergies fossiles. Pour ce magistrat, le pouvoir démocrate aurait méconnu les droits constitutionnels à la vie, à la liberté et à la propriété (rien que cela !) des plaignants, faux nez d’une association écologiste bien-pensante. Pour effacer sa faute (et éviter la prison ?), l’avocat des « 21 » propose benoîtement au « criminel » Barack Obama de signer un accord avant son départ de la Maison-Blanche, ce qui, bien entendu, lierait les mains de M. Trump.

Tout cela est confondant de sottise. Les libertés et les propriétés n’ont absolument rien à craindre, même si les températures grimpaient de 10 °C ! La vie des Américains n’est pas non plus menacée, si on excepte les éventuels cyclones et événements météorologiques violents. Certains experts (minoritaires) pensent qu’ils sont favorisés par le réchauffement (hypothétique) alors que d’autres (qui se basent sur des observations concrètes) les estiment, au contraire, en forte diminution.

Le débat sur le climat est loin d’être terminé. Les opinions du GIEC manquent cruellement de rigueur.

Beaucoup de ses experts ont changé d’avis et sont devenus, sinon climato-sceptiques, au moins climato-réalistes. La vérité est infiniment plus complexe que celle que nous assènent les gourous du catastrophisme. L’optimum climatique du Moyen Âge (époque où on semait du blé au Groenland !) est nié parce qu’il ne coïncide pas avec la « vérité » de M. Gore. On oublie (volontairement) que le Sahara était, il y a quatre millénaires, une savane arborée (ce qui induit des températures mondiales plus élevées de 2 degrés !). Seule l’augmentation du taux de CO2 (gaz carbonique) dans l’air est certaine. Le reste n’est que conjectures et hypothèses. Même la montée des eaux dont on nous rebat les oreilles est controversée ! Et on occulte systématiquement les avantages de la nouvelle situation (reverdissement du Sahara et du Sahel, augmentation sensible des récoltes grâce au CO2, ce qui permettra de nourrir deux milliards supplémentaires d’humains). Un juge n’a pas à trancher une polémique scientifique ! La vérité ne s’impose pas par une loi mais à l’issue d’expériences et d’études sérieuses, en n’écartant aucun fait par pure idéologie. Mais cette plainte des « 21 » est caractéristique des « élites » qui veulent, à tout prix, imposer leurs décisions et leur politique quels que soient les dirigeants élus par le peuple.

Christian de Moliner

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article