Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Quand Alain Juppé fréquentait « l'extrême-droite » et le Club de l'Horloge

24 Novembre 2016, 06:26am

Publié par Thomas Joly

Aux abois après sa déculottée électorale lors du premier tour de la Primaire des Républicains dimanche dernier, Alain Juppé, tel un gauchiste enragé, tente de diaboliser son adversaire, François Fillon, en dénonçant ses « soutiens d'extrême-droite » ; citant au passage le député-maire d'Orange Jacques Bompard et le Président du Parti de la France Carl Lang qui s'est pourtant seulement réjoui de sa défaite tout en précisant que ni lui ni ses militants n'avaient la moindre intention de participer à cette mascarade de la fausse droite.

Pourtant, Alain Juppé, qui se pose aujourd'hui en candidat islamophile de centre-gauche, a jadis frayé avec la « Bête immonde » par le biais du Club de l'Horloge où il côtoyait des gens comme Yvan Blot, Jean-Yves Le Gallou ou encore Henry de Lesquen. Il s'est même suffisamment investi pour co-publier un ouvrage avec ce cercle de réflexion classé à droite de la droite sur l'échiquier politique.

Il serait amusant de demander au septuagénaire quelques précisions sur ses fréquentations passées, lui qui se présente comme « le meilleur barrage face à l'extrême-droite »...

Commenter cet article

Coriolan 24/11/2016 16:11

"L'islam n'apparaît pas conforme à nos fondements sociaux et semble incompatible avec le droit français. C'est à l'islam et à lui seul de s'adapter afin d'être compatible avec nos règles." Extrait des Etats Généraux du RPR-UDF à Villepinte en 1990, co-signé par Ali JUPPE, Secrétaire Général du RPR à l'époque, que David PUJADAS lui a rediffusé sur France2, lors de l'émission "Des paroles et des actes" le 2 octobre.

Avec un rire nerveux, il avoue: "Rétrospectivement, je pense que c'était une erreur." Et pour cause, ce n'était que des slogans pour essayer de contrer le FN qui montait à chaque élection. Le programme des législatives de 1993 sera d'ailleurs plus "consensuel", comme le rappelle Clément PARROT sur FranceTVInfo le 4 octobre 2014: Immigration: 1990, quand les propositions de la droite ressemblaient à celles du FN. Mais cela, c'était avant...