Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Primaire de la droite et du centre : un autre match nul !

4 Novembre 2016, 06:23am

Publié par Thomas Joly

Quel spectacle ! Quelle ordalie… Quelle idée, surtout, ont eue nos postulants « Républicains » d’aller se fourvoyer dans un tel boutre. Ils sont toujours sept pour cette deuxième saison d’une sitcom finalement sans surprise : Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Bruno Le Maire, Jean-François Copé, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Frédéric Poisson.

Et cette étrange impression consistant à voir que six de ces personnes – à l’exception du dernier –, ont tous participé à des degrés divers, aux plus hautes fonctions de l’État ; pour ensuite nous expliquer ce qu’ils feraient si d’aventure ils étaient à nouveau au pouvoir. Et entreprendre demain ce qu’ils n’ont pas mis en œuvre hier, on imagine. Voilà qui n’empêche pas de vilaines effluves de partouze consanguine : ils se tutoient tous.

Sarkozy rappelle à ses contradicteurs qu’ils ont tous travaillé sous son autorité. Fillon fait en sorte qu’on n’oublie pas qu’il les gouverna. Copé qu’il dirigea l’UMP. Juppé qu’il fut aussi Premier ministre avant les autres. Le Maire qu’il n’est pas non plus le perdreau de l’année. NKM qu’elle est jeune et finalement moins de gauche que de droite, ou le contraire.

Poisson, on ne le tutoie pas : c’est l’intrus tombé dans le bocal.

Le tout ressemble finalement à une sorte de réunion d’alcooliques anonymes. Où tout le monde s’appelle par son prénom. Ou tout un chacun explique comment et pourquoi il a fauté et de quelle manière il entend se racheter. Après, dans le registre de la contrition, les rapports troubles entretenus par la France, le Qatar et l’Arabie Saoudite, sans oublier nos équipées hasardeuses en Libye et en Syrie. Là, grand malaise sur le plateau, vu que tout le monde en a plus ou moins croqué, hormis Jean-Frédéric Poisson, one more time.

Puis, question apparemment plus cruciale : les rapports avec François Bayrou. Houloulou, pire qu’Halloween, façon citrouille et grandes oreilles… Près d’un quart d’heure de purge sur le sujet. Bayrou or not Bayrou ? Le problème, c’est que tout le monde s’en fout. Ensuite, puisque le téléspectateur le vaut bien, la question lepéniste. Contre le Front national, le front républicain ou celui du ni-ni ? Là, tout le monde se prend plus ou moins les pieds dans le tapis volant. NKM se prend pour Jeanne d’Arc, Le Maire pour Ernest Renan, Copé pour Zorro et les autres pour des Schtroumpfs. Sauf Jean-Frédéric Poisson qui maintient un semblant de dignité dans le débat, same player shoots again.

Nicolas Gauthier

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article