Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le président Trump honni par Hollywood

13 Novembre 2016, 10:07am

Publié par Thomas Joly

Hollywood est en plein émoi après l’élection surprise de Donald Trump. Le monde superficiel des paillettes et des rires préenregistrés se partage aujourd’hui entre prostration et hystérie, comme le prouvent les réactions de quelques « stars » qui ont largement soutenu la candidate démocrate. Des célébrités comme Michelle Rodríguez, Snoop Dogg et Lady Gaga sont montées au créneau pour dénoncer cette élection.

Certains ont été encore plus virulents, à l’instar de Chris Evans, l’interprète de Captain America, qui va jusqu’à traiter de « tyran » celui auquel 59 millions d’États-Uniens ont donné leur voix. Quant à Madonna, elle appelle à « allumer un nouveau feu » ; il semble que son message ait été entendu à Portland, où des casseurs ont incendié voitures et magasins.

Mais d’autres ont préféré mettre de l’eau dans leur vin, comme Robert De Niro, qui avait exprimé son envie de frapper le candidat républicain. « Il faut attendre de voir ce qu’il va faire », tempère-t-il aujourd’hui. Que de la gueule !

Voilà que ces artistes, farouches défenseurs de la tolérance et des « droits humains », engagés dans diverses causes hautement humanistes, appellent presque à l’insurrection contre un président élu selon les règles démocratiques.

Surprenant au premier abord, ce comportement est en fait totalement cohérent avec le sectarisme qui caractérise le « camp du bien », dont le milieu artistique et culturel.

La démocratie, oui, sauf quand le résultat nous déplaît. Cela rappelle la fameuse pétition anti-Brexit signée par des milliers de Britanniques (dont de nombreux artistes et « intellectuels ») au lendemain du référendum. La défaite fait tomber leur masque d’humanisme et nous montre leur vrai visage : celui de mauvais perdants sectaires et méprisants.

Ne nous méprenons pas. Le président Trump est directement issu de ce milieu superficiel où le paraître est roi. Animateur de télé-réalité, il s’est également intéressé au catch professionnel et au cinéma. Ces figures du show-biz qui le vouent aux gémonies prenaient plaisir à louer ses hôtels pour le tournage de leurs films, à le faire figurer dans leurs clips. Fréquenter le magnat Donald Trump était synonyme de reconnaissance et de réussite pour ces artistes décidément bien oublieux qui, il y a encore un an, se flattaient d’être invités à ses soirées mondaines.

Nicolas Kirkitadze

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article