Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L’ambassadeur de France à Washington n’aime pas Trump et le fait savoir…

10 Novembre 2016, 06:16am

Publié par Thomas Joly

Mais qu’est-ce qui peut bien lui délier ainsi la langue ? À 6h02, heure française, alors que les résultats de la présidentielle américaine n’étaient pas encore définitifs, et avant toute réaction officielle de notre gouvernement, l’ambassadeur de France aux États-Unis, un nommé Gérard Araud, a lâché une pestilence tweetesque : « Un monde s’effondre devant nos yeux. Un vertige. » Informé aussitôt, le nouveau président américain a réagi : « La France n’est pas contente ? Tant mieux. »

Ainsi, grâce à ce fonctionnaire, les relations franco-américaines prennent un départ boiteux.

Le gugusse n’en est pas à son coup d’essai. Il s’est déjà mis à dos le Maroc en déclarant, il y a deux ans : « Le Maroc est une maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n’est pas particulièrement amoureux, mais qu’on doit défendre. » Fureur à Rabat. Évidemment, Paris a démenti qu’Araud ait tenu ces propos, mais une telle saillie ne s’invente pas. On lui trouve, également, des relents antisémites, exprimés dans une lettre aux expatriés français installés aux USA, lettre postée après les attentats du 13 novembre, et dans laquelle il parle des victimes ainsi : « Hier, des journalistes et des juifs. Aujourd’hui, des citoyens ordinaires. » Le distinguo a, évidemment, fait bondir la communauté juive de France. On rapporte, également, qu’avant de prendre ses fonctions d’ambassadeur aux États-Unis, il aurait déclaré : « À Washington, je serai condamné à dire combien j’adore les États-Unis et combien les Américains doivent faire un tour en Bourgogne. » Condamné ! Rien que cela ! Quelle condescendance ! Quelle classe !

Mais, mon p’tit gars, si tu n’aimes pas la soupe, tu n’es obligé ni de cracher dedans, ni de la boire.

Tes préférences, tes petites idées personnelles, tes amours ou désamours, on s’en fiche complètement. Tu n’es pas payé pour nous raconter ce que tu penses, mais pour porter la voix de la France et représenter ton pays. Tu n’es qu’un haut-parleur, pas un penseur !

Monsieur l’Ambassadeur, lorsque vous tweetez (6 novembre 2019, 14h09) : « Le nationalisme, la passion de ceux qui ignorent l’Histoire », vous rendez-vous compte de l’idiotie de votre propos ? Ne réalisez-vous pas que vous vous faites l’ambassadeur de la bêtise humaine la plus sectaire, la plus crasse ? Vous vous érigez en maître à penser envers des millions de gens qui n’ont pas la chance, la bonne fortune, l’honneur de partager vos vues. Mais, Monsieur l’Ambassadeur, c’est du totalitarisme pur jus, ça ! Du fascisme intégral. Si vous aviez des « guts » – ces trucs que vous haïssez par tweet (15 juillet 2014), demandant à vos interlocuteurs de faire plutôt marcher leur « brain » – si vous en aviez, Monsieur l’Ambassadeur, vous feriez un très acceptable dictateur.

En attendant, vous abîmez la France, mon pays.

Donald Trump est élu. Vous n’aimez pas l’idée ? C’est votre droit ! Alors, partez, fichez le camp, videz les lieux. Mais prenez l’initiative, car je n’imagine pas vos patrons, les Ayraud, Valls ou Hollande, vous sacquer publiquement pour grossièreté. Sinon, ils l’auraient déjà fait depuis belle lurette.

Yannik Chauvin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article