Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Arzon (56) : 120 manifestants en colère devant le centre pour migrants après l'agression sexuelle

15 Novembre 2016, 06:38am

Publié par Thomas Joly

« Violeurs dégagez ! » Ce lundi soir, il y avait de la colère à Arzon (56) après l’annonce de l’agression sexuelle d’une femme par un migrant soudanais à peine arrivé dans la commune. Une information révélée en exclusivité par Breizh-info.com, les autorités n’ayant à aucun moment averti la presse, comme nous l’a confié un correspondant sur place.

120 jeunes venus de toute la Bretagne se sont réunis devant la mairie où Ronan Le Gall (Adsav) mais aussi Nicolas Faure (Lien) ou Maxime Boulange (Brévinois contre les migrants) ont pris la parole pour dénoncer l’immigration et la collaboration d’État dans cette politique de répartition qui touche toute la population française.

Mais la colère des jeunes manifestants les a rapidement conduits à se diriger vers le CCAS qui accueille ces migrants dits « mineurs ». Arrivés sur place, une quinzaine de gendarmes les attendaient. Les manifestants ont scandé des « migrants dehors », « gendarmes collabos », « on est chez nous » ou encore « violeurs dégagez » avant que la situation ne dégénère.

Plusieurs jeunes qui tentaient d’investir le CCAS ont été repoussés à coup de gaz lacrymogènes par les gendarmes – nos journalistes, en première ligne pour couvrir la manifestation en direct, en sauront quelque chose…

Après une deuxième charge des manifestants, trois d’entre eux seront interpellés,avant d’être finalement relâchés après intervention du parquet de Vannes, car les manifestants n’entendaient pas partir sans leurs camarades.

Les manifestants se sont ensuite dispersés dans le calme, promettant de revenir « la semaine prochaine ».

C’est la première fois en Bretagne qu’une telle manifestation improvisée, un lundi soir qui plus est, réunit autant de manifestants hostiles à l’immigration, et déterminés. A voir désormais si les migrants du CCAS d’Arzon y seront maintenus. La population locale elle, majoritairement hostile d’après les personnes que nous avons pu interroger, n’était pas descendue dans la rue. Beaucoup ont, en effet, peur d’éventuelles représailles, notamment pour les commerçants.

Selon nos informations par ailleurs, une jeune fille au pair aurait, par ailleurs, elle aussi été agressée par un migrant ce week-end, toujours sur Arzon.

Source : http://www.breizh-info.com/2016/11/15/53187/arzon-migrants-manifestation-delinquance-agression-sexuelle

Commenter cet article