Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Salles de shoot et camps de « migrants » : le progrès vu par les socialistes

12 Octobre 2016, 05:41am

Publié par Thomas Joly

Vous avez la chance d’avoir un camp de « migrants » près de chez vous ? Réjouissez-vous donc, les socialistes ont décidé de rajouter une « salle de shoot » qui devrait apporter à votre quartier un charme pittoresque qui le rendra bien plus vivant. Nul doute que la valeur de vos biens montera en flèche.

Ce mardi 11 octobre, Anne Hidalgo inaugurait dans le Xe arrondissement de Paris la toute première « salle de shoot », renommée en novlangue politiquement correcte « salle de consommation à moindre risque ». Du moins pour les consommateurs, ce voisinage n’allant pas sans risques évidents pour les riverains, dont tout le monde ou presque se fiche. Jamais en retard d’une bataille sociétaliste à livrer, l’édile de la capitale se félicite de l’installation de ce lieu hautement symbolique de la politique qu’elle entend mener.

Conçue pour accueillir 200 personnes quotidiennement, la salle de 400 m2 sera gérée par l’association Gaïa, qui s’est rendue célèbre par l’opération du « bus méthadone ». Toute proche de la gare du Nord, haut lieu du trafic de drogues dures dans Paris, la salle mettra à disposition des drogués des kits d’injection « propres et stériles », afin qu’ils consomment en toute sérénité les substances achetées dans le quartier : héroïne, crack, sulfate de morphine, crystal meth… Il leur suffira, pour cela, de s’être préalablement enregistrés de manière anonyme.

Une aubaine commerciale pour les nombreux dealers africains du quartier spécialisés dans la vente d’héroïne.

Après tout, pourquoi s’en faire pour un peu plus d’insécurité supplémentaire dans ce qui ressemble déjà à un véritable bouge à ciel ouvert ? Comme pour les camps desdits « migrants », jamais les riverains n’ont été consultés. Ils auraient certainement vivement manifesté leur opposition à ce projet délirant qui drainera un véritable ballet de voyous, de règlements de comptes, de seringues usagées à même la rue dès la fermeture des lieux…

Comment peut-on imaginer lutter contre la consommation de drogues en dépénalisant sa consommation de fait ? Les usagers de la « salle de shoot » ne peuvent, en effet, pas être poursuivis pour usage et détention illicites de drogues. L’agenda secret des socialistes n’est donc rien de moins que la légalisation progressive des drogues.

Quel bilan merveilleux que celui des socialistes : insécurité, tourisme en berne, terrorisme islamiste, réformes sociétales majeures, croissance bloquée et maintenant « salles de shoot ». Ils ont transformé la France en un camp de la mort de la tolérance, asile de fous à ciel ouvert où l’ennemi est celui qui respecte les lois, les traditions et les vertus de notre civilisation. Si vous nourrissez le funeste dessein de protester contre les bienfaits de l’Empire du bien, vous serez immédiatement traité de tous les noms, culpabilisé, psychiatrisé, ostracisé, sommé de vous taire au nom du « vivre ensemble ».

Vous préféreriez des crèches plutôt que des camps de « migrants », des « salles de shoot » et autres plages de nudistes en plein Paris ? Vous êtes un monstre froid, intolérant, insensible, incapable de faire preuve d’empathie pour les plus démunis. Voilà où nous en sommes.

Gabriel Robin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article

Coriolan 13/10/2016 20:16

C'est ce que tente d'expliquer dans son livre, son ami, l'avocat fiscaliste, Dominique VILLEMOT: François Hollande. Le courage de réformer. PRIVAT