Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Migrants : Le maire de Saint-Bauzille-de-Putois se déballonne et retourne même sa veste !

28 Octobre 2016, 13:45pm

Publié par Thomas Joly

Alors qu’il avait été à la tête de la fronde anti-migrants à Saint Bauzille de Putois (voir ici), le maire de la commune, Michel Issert (sans étiquette), a changé de discours du jour au lendemain et présente désormais son village comme une terre d’accueil et menace ceux qui s’y opposent.

Alors qu’une manifestation devait avoir lieu ce mercredi à Saint Bauzille pour protester contre l’arrivée des migrants, Michel Issert a décidé de prendre un arrêté municipal pour interdire cette manifestation. Le communiqué de presse qui en découle est très évocateur : « J’attire solennellement l’attention des habitants du village et des éventuels contrevenants que toute infraction au présent arrêté est passible (…) de six mois d’emprisonnement et de 7.500 euros d’amende ».

Une menace qui sera d’ailleurs diffusée durant la journée de mercredi sur la commune par mégaphone. Une diffusion qui sera accompagnée d’une recommandation du maire : « Je demande à tous les habitants de Saint Bauzille de rester chez eux. Restez chez vous, faites nous confiance. »

Selon un habitant du village qui a souhaité resté anonyme, des pressions ont été exercées sur certains habitants, notamment ceux qui travaillaient ou dépendaient de la mairie.

Contrairement à ce qu’a pu écrire le Midi Libre, Michel Issert a interdit uniquement la manifestation anti migrants. Si l’arrêté municipal stipulait bien que deux manifestations étaient interdites, la deuxième s’avérait être un événement Facebook qui appelait également à manifester contre l’arrivé des migrants. En revanche, aucun arrêté municipal n’a été pris à l’encontre de la manifestation de militants d’extrême gauche favorables à l’accueil des migrants. Ce rassemblement qui s’est tenu devant le nouveau centre d’accueil a donc pu avoir lieu sans problème. Le maire est même aller saluer les manifestants.

Au final, le changement radical de position du maire de Saint Bauzille soulève des questions chez certains habitants. « Lundi il est monté à Paris et comme par hasard le lendemain il avait complètement changé d’idée » nous dit un organisateur de la manifestation interdite. Manifestation qui a quand même eu lieu puisque qu’une quarantaine de personnes étaient présentes (voir ici).

Ce qui choque les opposants à l’arrivée des migrants dans le village c’est le changement d’attitude du maire. Il incarnait la résistance du village face au « diktat » de l’État, il avait démissionné de son poste d’élu. Un habitant nous a même dit qu’après la réunion publique du 20 octobre dernier, il avait fait savoir à certains que « les caméras de surveillance du village étaient éteintes ».

Dans un village où le Front National est largement arrivé en tête au premier tour des élections régionales de 2015 avec 34 % des voix, le nouveau discours du maire, favorable à l’accueil des migrants, en a surpris plus d’un.

43 migrants, principalement soudanais, sont arrivés ce jeudi matin au CAO de Saint Bauzille de Putois.

Jordi Vives

Source : http://www.lengadoc-info.com/4115/politique/4115-saint-bauzille-de-putois-michel-issert/

Commenter cet article

tiluc 29/10/2016 15:04

voilà comment resonne quelqu'un qui s'est probablement fait " acheté"....un bon cheque ça peut faire changer d'avis...il fut un temps pas tres lointain ou on appelait ça " collabo"....misère de france..le danger ce sont ces personnes là!