Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le djihad au RSA de Farouk Ben Abbes

8 Octobre 2016, 08:23am

Publié par Thomas Joly

On ne demande pas aux élus de se sentir l’âme romaine ou de se montrer fermes face aux dangers qui nous menacent, on sait trop bien qu’ils ne sont pas équipés pour cela. Toutefois, les Français sont en mesure d’attendre de leur part un peu de bon sens, voire un peu d’hypocrisie électoraliste en leur montrant qu’ils ne les méprisent pas totalement. Chaque jour qui passe apporte sa nouvelle goutte d’eau au vase des reniements de la France qui menace de déborder. Aujourd’hui, nous apprenons que l’islamiste Farouk Ben Abbes perçoit toujours le RSA.

Rappelez-vous, je vous racontais l’histoire de ce sombre individu, il y a quelques semaines à peine, alors que les médias dévoilaient que l’homme allait être indemnisé par la justice au titre d’un préjudice moral…

Âgé de 31 ans, ce « Belge » vit à Toulouse dans le quartier de la Reynerie, bien connu pour son insécurité chronique et, depuis longtemps, déserté par les Français d’origine européenne. Société parallèle au cœur de la Ville rose, le quartier vit d’aides sociales et de trafics illégaux. Nul doute que Farouk Ben Abbes n’y sera pas importuné, tant il ressemble au voisin idéal, au « grand frère » que tous les « jeunes » rêveraient d’avoir…

Fin juillet, monsieur Ben Abbes bouclait son dossier de demande de RSA auprès de la caisse d’allocations familiales de la Haute-Garonne, noyautée par les gauchistes de toutes obédiences, comme l’intégralité des services publics de cette ville.

Mi-septembre, le conseil départemental lui signifiait l’octroi de son RSA avec, cerise sur le gâteau, effet rétroactif au premier juillet. Dame République est si généreuse avec ses enfants. Enfin, ceux des autres.

« Il remplissait toutes les conditions, notamment celle d’être ressortissant de l’Union européenne. Sa dangerosité supposée ne fait pas partie des critères prévus par les textes », déclarait une « source proche du dossier ». En effet, Farouk Ben Abbes est le public cible du RSA : voyou, islamiste notoire, Belge de papiers, résident permanent d’une zone de non-France.

Le revenu de solidarité active est une mesure contribuant à l’assistanat généralisé qui pèse lourdement sur le budget des départements, dont les aides de l’État fondent chaque année. Dirigé par les socialistes depuis de nombreuses années, le département de la Haute-Garonne avait vu sa gestion sévèrement critiquée dans un rapport rendu public par la Cour des comptes en novembre 2013. Cela n’est guère étonnant quand la priorité semble de verser l’argent des contribuables à des personnalités reconnues comme dangereuses qui n’ont rien à faire sur le territoire national.

Quelques remèdes sont impératifs pour en finir avec la gabegie : réserver le RSA aux seuls nationaux, enquêter pour trouver les fraudeurs, suspendre son versement en cas de profils dangereux ou condamnés par la justice. L’évidence même…

Gabriel Robin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article

C 08/10/2016 18:26

- Geoffroy FOUGERAY. Fraude connection: en finir avec les arnaques sociales. LE CHERCHE-MIDI.