Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Après les attentats, Manuel Valls dénonce « le rejet insupportable de l’islam » et accuse « le populisme »

1 Août 2016, 08:53am

Publié par Thomas Joly

Considérablement gêné aux entournures par les nombreuses attaques des djihadistes sur le territoire hexagonal à seulement quelques mois des élections présidentielles, Manuel Valls a réaffirmé l’ennemi prioritaire du gouvernement central : “l’extrême-droite” et le “populisme”. Il a aussi réaffirmé l’alliance stratégique avec l’envahisseur afro-musulman.

“L’islam a trouvé sa place dans la République (…) contrairement aux attaques répétées des populismes, à droite et à l’extrême droite”, qui ont mis cette religion au “cœur de leur rhétorique du bouc émissaire”, déclare le Premier ministre. “Ce rejet insupportable de l’islam et des musulmans, ces paroles, ces actes, tout comme les paroles et les actes antisémites, antichrétiens, doivent être combattus – et ils le sont – avec la plus grande force”, assure-t-il.

La rhétorique gouvernementale, on le voit, est confrontée aux contradictions internes du système.

Si d’aucun pensait que les attentats commis par des activistes musulmans constituait la raison première des questions autour de la démographie allogène ou de l’impérialisme islamique, Manuel Valls opte pour une autre lecture des faits où le cynisme électoral le dispute au déni de réalité.

Cette diversion vise naturellement à ne pas s’aliéner l’électoral islamo-immigré dont plus de 93 % des électeurs avaient voté en faveur du candidat socialiste en 2012.

Source : http://breizatao.com

Commenter cet article