Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Bronca des commerçants : le quartier de l’Elysée devenu un véritable bunker !

6 Juillet 2016, 05:37am

Publié par Thomas Joly

Déjà, avant les barbus et leurs attentats, il fallait changer de trottoir quand on empruntait la rue du Faubourg-Saint-Honoré : pas question de passer devant les bâtiments de la République. Et déjà, la rue de l’Élysée bien nommée était interdite à tous, y compris aux chiens et aux rats des villes.

Mais ça, c’était avant. En temps de paix.

Aujourd’hui, nous sommes en guerre, comme l’ont dit l’ombrageux Manuel Valls et son compère de l’Intérieur. Alors, Vigipirate et état d’urgence ont transformé le quartier en bunker. Au grand dam des commerçants qui se sont confessés au Parisien ce lundi.

La rue est fermée de 10 heures à 19 heures, occupée par des fourgons de police en enfilade. Les seuls piétons sont des policiers en armes et des « barrières Vauban » sont venues doubler sur des kilomètres les petits potelets chers à monsieur Delanoë. Alors, forcément, on n’a pas très envie de faire du lèche-vitrines avec un FAMAS pointé dans le dos.

« La rue du Faubourg-Saint-Honoré était une des rues les plus cotées de Paris avec l’avenue Montaigne. Maintenant, c’est zéro, les gens ne passent plus », dit une dame au bord de la ruine, vu qu’elle paye 7.000 euros mensuels de loyer pour une boutique de 28 m2 aujourd’hui désertée. Idem pour sa voisine qui vend des vêtements de luxe pour enfants. Elle raconte sa vie de déprime : « Depuis les attentats de janvier 2015, comme tout le monde, nous subissons une baisse de fréquentation des touristes de 30 %. Mais à cela s’ajoute une baisse de 40 % à cause de toutes ces restrictions de déplacement », dit-elle, expliquant qu’avant 10 heures du matin, elle est « obligée de montrer (s)on laissez-passer piéton ». Ce qui est à l’origine de drames intimes : « L’autre jour, une cliente est arrivée accompagnée de deux agents, juste pour acheter une petite culotte. » Terrible. Et plus invraisemblable encore : il arrive que le galeriste qui paye 170.000 euros par an pour ses trois vitrines n’arrive parfois même pas à rentrer chez lui.

Bon. Séchons nos yeux et PO-SI-TI-VONS.

Primo, s’ils sortaient de leur VIIIe arrondissement, ces commerçants-là sauraient qu’ils ont, en fait, beaucoup de chance : leurs boutiques et vitrines de luxe ne partent pas en miettes sous les coups de boutoir des casseurs et malfrats, comme ailleurs dans la capitale.

Secundo, la vérité sur la sociologie du quartier et de sa clientèle m’oblige à faire, ici, une mise au point. Je n’achète pas une petite culotte taille 18 mois dans une boutique où on la vend au-dessus de 50 euros et où le moindre pyjama en vaut au minimum 200.

La rue du Faubourg-Saint-Honoré fut une rue prestigieuse, c’est vrai, mais il faut remonter aux années 80 du siècle dernier pour y croiser autre chose que les coursiers des palaces. La vie, la mode, les boutiques des « créateurs » sont, depuis 30 ans, parties dans le Marais et l’est de la capitale. La clientèle qui fréquente le quartier de l’Élysée aujourd’hui n’est plus que celle à qui il appartient : les rois du pétrole, et surtout leurs épouses qui cachent lingerie de grand luxe et toilettes griffées sous la bâche.

Mais rassurons-nous, tout va s’arranger. La ville et l’État ont promis de prendre, d’ici la fin de l’année, des mesures propres à faciliter la vie du petit commerce de luxe : « De nouvelles barrières, plus esthétiques, devraient être installées. ». Dorées, j’espère, avec des strass ?

Marie Delarue

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article

dubly 19/09/2016 17:54

on oublie les conséquences indirectes du blocage de la rue du faubourg saint Honoré : en premier des embouteillages place beauvau et ses conséquences pour les automobllistes ainsi du risque induit accru d'attentats. ensuite la rue Montalivet, très étroite devient le passage de contournement. cette rue n'est absolument pas adaptée à une telle circulation. on se demande quel a été le raisonnement des chargés de la mise en place de ce plan vigipirate car il paraît aberrant !!!