Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Ramadan et Bleus : encore merci à Bacary, Paul, N’Golo et Moussa…

10 Juin 2016, 05:24am

Publié par Thomas Joly

La France a quatre nouveaux héros. Par amour de leur pays, les footballeurs musulmans Bacary Sagna, Paul Pogba, N’Golo Kanté et Moussa Sissoko ont accepté, en accord avec le sélectionneur, de ne pas pratiquer le ramadan durant l’Euro. Je suis certain qu’Edwy Plenel et Claude Askolovitch vont verser une larme, et Cazeneuve proposer qu’on les décore de la Légion d’honneur.

Il ne faut pas oublier que, sur la liste originale du sélectionneur, figurait un autre musulman, Lassana Diarra, qu’une blessure a privé de la compétition au dernier moment. Et que Mamadou Sakho aurait fait partie de cette liste, sans un problème de dopage révélé il y a quelques semaines. Soit une prévision de six musulmans… mais d’origine subsaharienne.

On se souvient, pourtant, que le sélectionneur a été suspecté de racisme par Cantona et Debbouze, soutenus par Benoît Hamon, pour ne pas avoir retenu deux autres musulmans, eux issus d’Afrique du Nord : Hatem Ben Arfa et Karim Benzema. Ce dernier – mouillé jusqu’au cou dans une affaire d’extorsion de fonds – relaiera cette version, qui verra, au paroxysme de la polémique, la maison de Concarneau du sélectionneur taguée.

Si on comprend bien la logique des amis de Cantona, le racisme supposé de Deschamps consisterait à avoir sélectionné cinq musulmans noirs, mais aucun disciple d’Allah blanc ! Cela montre l’ampleur de la dérive communautariste de l’islamo-gauchisme. C’est bien la première fois, par ailleurs, que des prétendus antiracistes disent qu’il n’y a pas assez de Blancs !

Cantona et ses amis auraient donc souhaité, si on comprend bien, qu’il y ait sept ou huit musulmans dans l’équipe de France, soit 35 % d’un effectif de 23 joueurs. Mais c’est seulement à 48 heures du premier match qu’on apprend que les quatre musulmans qui demeurent ont décidé de sacrifier le quatrième pilier de l’islam, le temps de la compétition, et de rattraper après les jours perdus.

Si cette version était exacte, cela signifierait que Didier Deschamps, dont les compétences d’entraîneur sont incontestables, a pu faire sa liste, sans savoir, en plein ramadan, si les quatre joueurs qu’il allait sélectionner seraient en état de jouer. On ne peut pas, en effet, pratiquer le sport de haut niveau, encore moins en plein été, avec l’interdiction de manger et de boire du lever au coucher du soleil.

On espère donc que tout cela n’est que de la communication, et que le marché avait été passé entre les joueurs musulmans et le sélectionneur avant l’établissement de la liste. Sinon, ce serait vraiment inquiétant…

Signalons, par ailleurs, que Deschamps, dès son entrée en fonction, a autorisé les buffets halal pour les internationaux musulmans. On ignore si les autres joueurs peuvent manger du porc, ou si cela leur est interdit, pour ne pas froisser leurs coéquipiers. On ne sait pas si tout le monde mange halal (sans le savoir) ou si cette nourriture n’est réservée qu’aux disciples d’Allah. Aucun journaliste ne paraît avoir la curiosité d’enquêter.

Par ailleurs, aucun autre international n’a annoncé qu’il renonçait à aller à la messe durant l’Euro, après discussion avec le sélectionneur. Et, à notre connaissance, le « raciste » sélectionneur français n’a retenu aucun juif, aucun bouddhiste et aucun adventiste du septième jour…

Le journaliste Daniel Riolo, dans son livre Racaille football club, expliquait que l’islam était devenu la première religion du foot hexagonal.

C’est en tout cas la seule dont on parle à quelques heures du début de l’Euro.

Pierre Cassen

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article