Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

42.000 morts par an à cause de la pollution : le pipeau de l’UE !

27 Juin 2016, 05:34am

Publié par Thomas Joly

La nouvelle est tombée comme un couperet : il y aurait 42.000 morts par an en France à cause de la pollution.

Cette fois, l’Europe s’est surpassée, elle n’y est pas allée progressivement dans son annonce (d’abord quelques milliers, puis 10.000, puis 15.000,…). Non 42.000 morts directement et pour la première fois ! Un record ! C’est comme jouer au Monopoly et toucher 20 000 Francs sans passer par la case départ !

Quand on rentre dans le détail, on voit que ce chiffre qui est issu du rapport CAFE CBA : Baseline analysis 2000 to 2020 publié en 2005 par le programme CAFE (Clean Air for Europe, « Air pur pour l’Europe »), mené par la Commission européenne de 2001 à 2006 pour lutter contre la pollution atmosphérique.

En creusant, on constate aussi que « On ne peut pas comptabiliser directement le nombre de décès dus à la pollution atmosphérique car les affections respiratoires, cancers du poumon ou accidents vasculaires cérébraux peuvent être provoqués par de nombreux facteurs. Il n’y a pas de pathologie traceuse mais un faisceau d’éléments convergents ».

« Il s’agit donc de se baser sur des études épidémiologiques qui ont établi une corrélation statistique entre les niveaux de pollution aux particules fines et des risques pour la santé », poursuit-elle. « En mesurant les niveaux de pollution à un moment donné et le nombre de personnes exposées, on peut ensuite réaliser une modélisation pour obtenir le nombre d’années de vie perdues et de décès. »

En gros, c’est un chiffre théorique, fait sur des hypothèses elles-mêmes très théoriques… qui ne reposent sur aucune preuve sérieuse.

C’est comme lorsqu’on vous dit qu’à cause du réchauffement climatique, le pôle nord diminue… on ne vous dit jamais que le Pôle sud augmente de taille… et qu’il y a donc un équilibre. De surcroit, comme le soulignait un ancien Ministre, chaque jour la température de la mer varie de plusieurs degrés, sans que l’on constate que les villes côtières sont rayées de la carte…

Ah ces gens de la commission européenne, ces fonctionnaires zélés inconnus grassement payés pour nous pondre des réglementations complexes et folles sur les sujets les plus improbables !

Je vais vous dire le fond de ma pensée : quand on nous pond une catastrophe comme celle-là (même si on n’a vraiment rien vu, ce qui est déjà bizarre, et que ça ne repose sur aucune preuve sérieuse) c’est qu’on veut nous pondre de nouvelles réglementations pour nous pourrir la vie, restreindre nos libertés et nous piquer notre pognon (pour ceux qui en ont encore).

Ce n’est qu’une préparation du terrain, et il y a « une bonne raison », votre santé. Par conséquent, ça sent le coup monté et l’enfumage eurotechnogaucho à plein nez…

On sait déjà qu’en France, on ne peut plus fumer, on ne peut plus aller voir des « courtisanes » de rue (en gros, on ne peut plus baiser…), que nos déplacements vont être de plus en plus contraints (circulation alternée, mise à la casse des véhicules anciens (merci pour les pauvres qui n’ont pas les moyens d’en avoir une neuve, car ils ne sont pas fonctionnaires européens), mais ce n’est pas assez.

Bientôt, vous verrez que malheureusement, on achètera des quotas de droits de respirer. On a déjà eu une bourse sur les droits à CO2 qui a permis à des escrocs malins de dépouiller la France de 1.300.000.000 € grâce aux brillantes idées d’énarques de Bercy.

Et puis dernier rappel, vous convaincre que la vraie catastrophe imminente, et même déjà là, ce sont ces pseudo 42.000 morts putatifs, ça permet de détourner l’attention et de vous faire oublier que l’immigration de masse en provenance du Maghreb et du Moyen-Orient n’en est pas une, et que c’est même une chance pour la France (pour remplacer les morts ?) 

Albert Nollet

Source : http://ripostelaique.com

Commenter cet article