Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Compte-rendu des « Rendez-vous de Béziers » par David Martin

30 Mai 2016, 05:47am

Publié par Thomas Joly

A la demande du Président du Parti de la France, Carl Lang, j'ai participé aux « Rendez-vous de Béziers » de Robert Ménard.

Tout d'abord, il faut louer le travail réalisé par Robert Ménard dans sa ville. Les anciens que j'ai pu rencontrer sont unanimes, la sécurité est retrouvée et la ville redevient agréable à vivre sauf bien évidemment que dans certains quartiers, l'accent chantant de cette région a été remplacé par un autre moins agréable à l'oreille.

Samedi, dans le vieillot Palais des Congrès, plus de 2.000 personnes se sont retrouvées pour assister à des tables rondes ou après chaque exposé, le public pouvait poser des questions aux intervenants. De ces échanges, allant du courtois au viril mais toujours corrects, sont sortis 51 propositions pour enfin « oser être de droite. »

Je ne reviendrai pas sur la tragi-comédie de l'histoire du marche-pied qui a fait fuir Marion Maréchal- Le Pen et le frère Collard puisque les médias d'en sont chargés.

Je m'attarderai plutôt sur les nombreux échanges que j'ai pu avoir avoir avec des dizaines de militants, cadres locaux ou élus du Front National ou du Rassemblement Bleu Marine. 

Ceux qui étaient présents et qui n'ont pas cédé aux injonctions du Carré de quitter les lieux m'ont tous fait part de leur écoeurement face au Grand Remplacement... que subit le Front National. Dans certaines régions, des jeunes inconnus remplacent les cadres historiques, dans d'autres ce sont des transfuges de la droite mondialiste qui sont recrutés et ce, vraisemblablement, après avoir fait quelques travaux en loge.

Mais ce Grand Remplacement n'est pas uniquement un remplacement d'hommes et de femmes, c'est aussi un Grand Remplacement d'idées et la présence nombreuse de ces frontistes au sens historique du terme semblait vouloir dire qu'« Oz Ta Droite » était un dernier espoir de faire l'unité et de faire infléchir la ligne décadente du néo-FN.

A droite justement, j'ai pu me rendre compte que le SIEL, petit parti du RBM, était plus en phase avec le programme de Carl Lang qu'avec celui de Marine Le Pen. Il est à noter que les représentants du SIEL n'ont pas déserté Béziers et son Président clamait haut et fort dimanche soir sa fierté de contribuer à l'unité des droites.

En conclusion de ce week-end, Robert Menard a fait voter le public 51 propositions où l'on retrouve par exemple la retraite à 65 ans, l'interdiction totale du voile dans la sphère publique et surtout une libéralisation de l'économie pour qu'enfin la France puisse retrouver son rang sur l'échiquier mondial.

Ces propositions pleines de bon sens ont été immédiatement raillés par le chevènementiste Philippot et ses amis du néo-FN qui craignent bien évidemment de déplaire au bouffon de la madone.

Alors avant de reprendre mon train pour retrouver ma Picardie natale, j'ai fait un dernier tour pour retrouver ces sympathisants, cadres ou élus du Front National. Ils étaient toutes et tous emballés par les propositions de Ménard mais déçus une nouvelle fois par le sectarisme des leurs.

Dans le train et grâce aux réseaux sociaux, beaucoup m'ont contacté pour me dire que si rien de concret ne sortait de ce rendez-vous de Béziers, ils ne seraient plus en mesure de défendre les couleurs du Front National Rose Bonbon.

A l'heure ou j'écris ces lignes, il semblerait que Robert Ménard (qui samedi soir m'a demandé de transmettre ses amitiés à Carl Lang) soit déjà en train de battre le rappel pour faire voter Marine Le Pen malgré que ses 51 propositions soient quasiment toutes en inadéquation avec le programme du néo-FN...

2017 approche. Marine Le Pen ne sera pas à l'Elysée. Tout le monde le sait.

Mais 2017, c'est aussi et surtout les législatives. Alors pourquoi ne pas nous regrouper sous une alliance de droite nationale pour être présent dans les 577 circonscriptions et faire enfin entendre la voix de la vraie droite nationale ?

Alliance de droite nationale ça fait ADN. Pour défendre les valeurs, la culture et l'identité française, quoi de mieux que notre ADN ?

David Martin

Commenter cet article