Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Allemagne : Le Congrès fondateur du parti anti-immigration décide que « l’islam n’a pas sa place en Allemagne »

3 Mai 2016, 05:53am

Publié par Thomas Joly

Le parti “Alternative pour l’Allemagne” tenait son congrès fondateur ce week-end à Stuttgart. L’occasion pour le parti de droite nationale d’inscrire l’opposition à l’islamisation dans son programme.

“L’islam ne fait pas partie de l’Allemagne”

Le manifeste adopté par les 2000 congressistes présents affirme que “l’islam ne fait pas partie de l’Allemagne”. Une prise de position en forme de réponse à Angela Merkel, au plus bas dans les sondages, qui avait affirmé que “l’islam faisait partie de l’Allemagne”.

Le parti entend ainsi interdire les minarets, les appels à la prière, les voiles ou encore remettre en question l’impôt qui finance les activités religieuses en Allemagne.

Le parti est désormais représenté dans 8 États régionaux sur 16 et aborde les élections législatives de 2017 avec 14 % des intentions de vote.

“Patriotisme libre et sain”

Le chef du parti, Jörg Meuthen, a présenté l’AfD dans son discours d’ouverture comme représentatif d’un “conservatisme moderne et d’un patriotisme libre et sain”, ajoutant que la culture de l’Allemagne était ancrée dans les valeurs “chrétiennes et occidentales” et non pas l’islam.

Les membres du parti ont également approuvé un engagement à défendre les frontières allemandes, la sortie de l’euro ou encore le rétablissement du service militaire obligatoire. Ils ont également condamné “l’idéologie du multiculturalisme” et réaffirmé les valeurs de la famille traditionnelle comme de la culture nationale allemande.

Source : http://breizatao.com

Commenter cet article

Pieds Noirs 9A.. 03/05/2016 16:31

L'islam qui est une doctrine qui sépare le Monde en deux [Dar-Al-Islam/Dar-Al-Arb] hérite de ce fait du caractère totalitaire du Nazisme et du Stalinisme.
Il faut savoir que "En 1905, il y avait très peu de musulmans en France, aujourd'hui il y en a entre 9 à 10 millions turc compris sans compter les sans papiers et fraudeurs que la presse nous cachent . L'accroissement du nombre de fidèles de cette religion et un certain nombre de comportements posent problème". SOS Racisme, qui a entendu des "propos qui stigmatisent la population arabo-musulmane", a porté plainte, puis leMrap. Mais ces organisations racialisent elles-mêmes une réflexion banale. Oui, il y a davantage de musulmans et ils sont les premiers à le faire savoir. Oui, des pratiques cultuelles heurtent la laïcité. Pourquoi le taire ??
98 % de musulmans suivront la voie de l'Islam ..Et tout a fait normal car se sont leur coté positif ,et les 2% qui restera seront obligé de se convaincre.
Quel choix reste - t-il au PS ??? complice de tout ses débordements ..Aucun autre que celui qui est devenu sa politique : "faire l'autruche pour n'avoir pas à rendre compte de ses partis pris". Etre pro - arabe et anti-raciste ( au sens de SOS racisme, MRAP ,Syndicats de gauche et compagnie ) l'a entraîné dans une contradiction quasi insoluble parce que ces postures n'ont pas été correctement posées en regard de la République par le respect de l'un de l'autre ..
Nous savons tous, même les plus optus des individus que l'Islam est soluble dans la démocratie. ( Voir l'histoire de la Turquie depuis Attaturck jusqu'au Erdogan ou celle de la Tunisie.) L'inverse n'est pas vérifié. L 'islam ne peut intégrer la démocratie sans devoir abandonner certains de ses principes. Par contre la démocratie peut le phagocyter et cela n'est pas du gout de tout le monde. Donc la politique des défenseurs de l'islam a été basée sur le refus de s'intégrer et sur la mise en avant d'une pratique ostentatoire d'une différence qui veut présenter une des parties comme meilleure que l'autre propulsant ainsi les musulmans dans un complexe de supériorité préjudiciable au "vivre ensemble". Les musulmans ont leurs coutumes et ses leurs droits absolu dont un bon musulmans doit être accroc de l'Islam et cela va de soit comme chrétien de même si il pratique une religion ..Se sont les religions qui apportent tout ses conflits et tant de sang couler ..Quand les religions n'existerons plus ??? Jamais car la franc maçonnerie se rajoute sur le tapis noir !!!
Il est dommage d'autre part que, par manque de courage, les instances dirigeantes aient amalgamé toutes les religions pour n'avoir pas à statuer sur l'islam et sa pratique seulement. Il ne fallait pas stigmatiser donc ....toutes pareilles. Ce qui fausse non seulement le débat sur la liberté de culte et la liberté de l'individu mais qui oblige à faire des impasses sur la parité homme-femme par exemple.L'islam ne reconnait pas le "mariage pour tous" HOMO ou gay comme cela vous amusent ..et là!!! pour ma part ,ils ont entièrement raison ..
Débat qui est différent du débat sur la laïcité qui ne veut rien dire au 21 ième siècle ,ainsi qui fausse également la compréhension de ce qu'est l'islam.
Aujourd'hui le questionnement n'est plus à remettre et si, par hasard il venait à être escamoté par un tour de passe-passe cher aux politiciens, non seulement cela serait dommageable pour le pays mais également pour l'islam lui - même.
Dans l'esprit des masses, l'islam ce n'est que la pratique que donnent à voir les marcel, micky et compagnie de certain blog et les populations de certaines villes, de certaines banlieues. Une pratique sectaire , porteuse de violence et qui dans un environnement ou un droit différent prime, n'est pas faite pour être acceptée par qui est déjà là... Des revendications identitaires qui ne laissent d'autre choix que l'exclusion et ce à des fins de défendre ce qui existe et qui a quelques centaines, voire quelques milliers d'années.
Le Parti socialiste n'a pas d'autre choix et ne fera pas d'autre choix ,s'il veut rester le parti de tous les citoyens et non pas être exclusivement un parti habité par les musulmans. Dans ce cas il ne restera pas longtemps Hollande et son gouvernement ,2017 seront dehors !!! ..Le parti socialiste, quant à son programme il est possible qu'il soit établi pour barrer la route au dirigeant de l'UMP FN et consort..
Maintenant en ce qui concerne l'invasion par mer de Lampedusa,vers l'Europe, l'attitude de nos médias a été exemplaire, comme toujours : ils ont détourné la tête parce que tout cela se passait dans le sud de l'Italie et qu'après tout les Italiens n'avaient qu'à se débrouiller tout seuls.
Il faut tout de même remarquer que le gouvernement italien a, dès le début, demandé une aide européenne qui lui a été sèchement refusée. En désespoir de cause, les autorités italiennes délivrent des permis de séjour dans l'espace Schengen. "Et maintenant tout le monde se réveille en France ..Mais hélas ,il est bien trop tard "Il y aura une révolution on genre de grande guérillas .. Les socialistes et la droite molle y sont resté bien trop longtemps au pouvoirs ,ils ont détruit la citoyenneté chrétienne aux fil des ans ..
C'est à l'échelon Européen la politique de la patate douce chaude.
En fait c'est de l'espace Schengen qu'il faudrait se retirer et fermer notre frontière !! Et ça n'est pas demain ,la veille que la droite molle (à droite de quoi on se le demande) ni la gauche ne se résoudront à défendre la Nation, comme nous voyons ce qui ce passe sur notre terre Française ,Tout simplement, car nous sommes maintenant au carrefour. L'invasion se profile.
L’économie et les migrations
Dans ce domaine, il y a beaucoup de fausses idées : on prétend que l’immigration est nécessaire mais c’est un raisonnement à très court terme caractéristique des oligarques au pouvoir qui méprisent le long terme. Elle a été traitée comme si les hommes étaient des matières premières interchangeables et son coût a été négligé. De plus, comme l’a montré l’économiste libertarien Hans Hermann Hoppe, le libre échange vaut pour les biens et services mais non pour les hommes. Un échange économique repose sur la volonté d’un vendeur et d’un acheteur exprimés dans un contrat. Ce n’est pas le cas de l’immigration où l’avis des receveurs n’est pas pris en compte. Un produit ne viendra pas en France de lui-même mais avec les hommes c’est différent. Le résultat est que la liberté des citoyens est bafouée par une immigration forcée.
La politique et les migrations
Nous verrons l’impact de l’immigration de masse sur notre politique étrangère dans un contexte de perte de souveraineté. Puis nous verrons son impact sur la politique intérieure, occasion de voir comment l’oligarchie trahit tout simplement les intérêts du peuple français. De plus, cette oligarchie s’est attaquée à la liberté d’expression afin que le débat sur l’immigration soit étroitement encadré.
Aspects culturels de l’immigration
Notre culture nationale est discréditée par la repentance alors que les immigrés culturellement non européens forment peu à peu des sociétés parallèles avec des privilèges particuliers. Certes, cette société parallèle demeure minoritaire mais l’histoire est pleine de minorités qui ne se sont pas contenté d’habiter un pays mais qui l’ont remodelé. Les bolcheviks en 1917 étaient une minorité à Saint-Petersbourg mais leur détermination leur a permis de prendre le pouvoir. On est aujourd’hui face à un processus de colonisation culturelle et non de simple immigration d’individus prêts à se fondre dans la nation. Face à l’agressivité des lobbies immigrés qui réclament toujours plus de privilèges de l’Etat, notre culture est en pleine dérive et ne permet pas de présenter un modèle qui permettrait l’intégration. Celle-ci ne se fait que marginalement. Il ne faut pas alors s’étonner des hauts taux de criminalité de la population étrangère et des émeutes qui éclatent ça et là dans les banlieues.
Aspects religieux de l’immigration
La France espère éviter la formation d’un islamisme extrémiste sur notre sol grâce à son héritage laïc. C’est là encore une illusion. Beaucoup de djihadistes sont prêts à sacrifier leur vie pour leur religion islamique : qui est prêt à sacrifier sa vie pour la laïcité ??? La laïcité est un sabre de bois face à un Islam conquérant. Le dynamisme islamique s’oppose au déclin du christianisme protestant et catholique. Un vide religieux se créé et menace ainsi notre identité. Une société peut-elle survivre à la disparition de son socle religieux ?? NON.. On peut en douter. En Europe, seule la Russie pratique, tout en étant laïque, une promotion de l’Eglise orthodoxe considérée comme inséparable de l’identité nationale. La Pologne a montré comment une religion forte permettait de s’opposer au marxisme. Le sociologue Jules Monnerot a qualifié l’islam de « communisme du 21e siècle ». Si c’est le cas, nous devons revoir aussi la place de la religion dans la société française. Sur le sujet de l’Islam, on constate encore une fois que les élites ont une opinion très différente du peuple. Ce dernier a peur. En fait, à tout moment de l’histoire, lorsqu’une invasion étrangère s’est produite, une grande partie des élites dirigeantes, les oligarques, ont pris le parti de la collaboration.
En conclusion, nous verrons si la problématique de l’immigration ne doit pas être réexaminée en termes de collaboration et de résistance. En l’absence de résistances nationales, Caldwell pense que les pays européens disparaîtront, comme Byzance a disparu devant l’Empire ottoman. La France est une des plus concernée dans cette marche vers l’autodestruction . Pieds Noirs 9A..