Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Radars et conduite sans assurance : un lien évident

14 Avril 2016, 16:44pm

Publié par Thomas Joly

Deux nouvelles faisaient les titres de l’actualité jeudi 7 avril. D’une part la conduite des voitures radars mobiles sera confiée à des sociétés privées en 2017, d’autre part le nombre de conducteurs sans assurance ne cesse de croître : 750.000 voitures aujourd’hui sans couverture obligatoire, soit 1 à 2 % du parc total.

Et, bizarrement, aucun journaliste n’a soulevé le lien évident entre les deux informations. Car s’il y a de plus en plus de gens non assurés, c’est surtout parce qu’augmente le nombre de ceux qui n’ont plus de points sur leur permis, au premier rang desquels ceux qui se sont fait flasher. Il est vrai qu’avec à peine plus d’une heure par jour d’utilisation moyenne, les centaines de voitures radars mobiles à 70.000 € l’unité donnaient une assez bonne idée de la considération qu’ont les hommes de l’État pour l’argent des contribuables.

Heureusement, Chantal « Cruella » Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, veillait : « Nous avons été les premiers à réclamer cette mesure de sous-traitance. » Et comme pour les radars fixes, on peut craindre que les sociétés concernées ne réalisent surtout des contrôles là où elles ont le plus de chance de constater des infractions. Mais si les recettes de l’État ont toutes les chances de s’en trouver accrues, il en sera de même pour le nombre de conducteurs sans permis ni assurance. On sait que s’ils ont un accident – il y en eu 28.000 en France en 2014 ! -, les dommages occasionnés aux tiers sont alors remboursés par le fonds de garantie automobile, évidemment abondé par ceux qui s’assurent bien sagement.

Nous payons donc les radars par nos impôts, puis les effets pervers des radars par des surprimes… Naturellement, le fonds de garantie se retournera vers le conducteur défaillant pour récupérer les indemnités, parfois ruineuses en cas de dommage corporel. À condition que le fautif soit solvable ; et qu’en cas de besoin, un huissier ose se présenter… Pas de chance, comme par un effet du hasard, la Seine-Saint-Denis et les Bouches-du-Rhône, avec les célèbres quartiers Nord de Marseille, sont les départements où surviennent le plus d’accidents sans assurance !

Pendant ce temps, en Allemagne, on ne comptait que 139 accidents provoqués par un véhicule non assuré en 2014, soit 200 fois moins qu’en France ! Grâce à une mesure simple : la présentation de l’attestation d’assurance lors de l’immatriculation du véhicule ou du retrait d’un véhicule mis en fourrière… Un système similaire, ou un fichier central des véhicules assurés que les forces de l’ordre croiseraient avec le système d’immatriculation des véhicules, et activé par des lecteurs automatiques de plaques, pourrait être mis en place chez nous. Cela ne plairait pas à tout le monde ; et puis certains ne manqueraient pas de trouver cela discriminatoire…

Richard Hanlet

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article