Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Comme promis, les militants du Parti de la France sont revenus à Pouilly-en-Auxois !

3 Avril 2016, 12:44pm

Publié par Thomas Joly

Comme promis, les militants du Parti de la France sont revenus à Pouilly-en-Auxois !
Comme promis, les militants du Parti de la France sont revenus à Pouilly-en-Auxois !
Comme promis, les militants du Parti de la France sont revenus à Pouilly-en-Auxois !
Comme promis, les militants du Parti de la France sont revenus à Pouilly-en-Auxois !
Comme promis, les militants du Parti de la France sont revenus à Pouilly-en-Auxois !
Comme promis, les militants du Parti de la France sont revenus à Pouilly-en-Auxois !
Comme promis, les militants du Parti de la France sont revenus à Pouilly-en-Auxois !
Comme promis, les militants du Parti de la France sont revenus à Pouilly-en-Auxois !
Comme promis, les militants du Parti de la France sont revenus à Pouilly-en-Auxois !

Samedi 2 avril, Benjamin Lematte, Délégué du Parti de la France pour la Bourgogne, a réalisé, avec une quinzaine de militants, une distribution de tracts sur l'ensemble de la commune appelant à une rencontre l'après-midi même avec les habitants qui refusent la présence des immigrés clandestins installés dans leur cité.

L'accueil fut excellent, bien loin des reportages mensongers de la presse locale et nationale, tentant de faire croire que les Polliens sont tous ravis d'accueillir des dizaines de pseudo-réfugiés africains. Si peu d'habitants étaient au rendez-vous à 14h30, c'est parce qu'un important dispositif de gendarmerie était mis en place à la demande du laquais du gouvernement socialiste, le préfet Éric Delzant, qui avait scandaleusement interdit en novembre dernier une manifestation du Parti de la France (voir ici) ; ce qui n'avait pas empêché le Président du PdF de se rendre tout de même à Pouilly-en-Auxois ce jour-là (voir ici).

Durant 30 minutes, les militants du Parti de la France ont déployé une banderole réclamant l'expulsion des clandestins et scandé des slogans de résistance française et européenne face à la colonisation migratoire. Ils sont ensuite repartis sans aucun heurt avec les forces de l'ordre.

Pour lire l'article du Bien Public, cliquez ici

Commenter cet article