Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Jeff Bezos et l’Église de l’unification de Moon se déchaînent contre Trump

26 Février 2016, 06:53am

Publié par Thomas Joly

Nous avions déjà entendu de la bouche exquise de la « Billary », candidate des néo-cons de Washington, que Poutine était Hitler. C’est bien la raison pour laquelle un tel personnage ne doit pas arriver au pouvoir. Elle est un danger pour la paix dans le monde, car comme je l’expliquais dans diverses chroniques ici, l’idéologie des néo-cons est de maintenir à tout prix l’hégémonie de l’Amérique. Poutine est un obstacle de taille qu’il faut réduire en bouillie.

Voilà que, désormais, la presse à leur service déclare que Trump est comme Hitler. Entre Trump et Poutine, il faut dire que les obstacles à leurs funestes desseins de suprématie sont de taille. L’un n’a pas besoin d’eux pour financer sa campagne, l’autre résiste à leurs coups de boutoir et aux humiliations récurrentes. Les deux hommes se complimentent par médias mondiaux interposés. C’est dire qu’ils « ch… dans leur froc » en ce moment, les néo-cons.

Le Washington Post, qui appartient au patron milliardaire fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, tire à vue sur le candidat leader des Républicains : « Moment de vérité : nous devons arrêter Trump » et la chroniqueuse, Danielle Allen, continue : « J’ai passé ma vie perplexe à me demander comment Hitler avait pu arriver au pouvoir en Allemagne. En regardant la montée de Trump, maintenant je comprends. » Elle poursuit : « Couvrir toutes ces choses crues et cruelles qui sortent de la bouche de Trump contribue à déculturer tout le monde. Peut-être faudrait-il éteindre la lumière en guise d’offensive… il est temps de tirer la ligne. »

Persistante, elle déplore: « Nous ne pouvons pas compter sur les démocrates pour arrêter Trump car l’issue du tête-à-tête entre Clinton et Trump est imprévisible. C’est la raison pour laquelle tous les républicains devraient s’unir derrière Marco Rubio, afin que Trump ne puisse pas remporter la nomination. Il n’a aucun respect des droits qui constituent le fondement de notre Constitution démocratique, ni la décence nécessaire pour représenter une citoyenneté démocratique. » Trump vient de remporter le Nevada, désormais il est au Texas, ensuite en Floride… L’Amérique de l’abstentionnisme – autant dire la majorité – retient son souffle à chaque État, se précipite vers les urnes. Et Trump, dans sa vidéo quotidienne, déclare avec force : « Les médias sont tous contre moi, parce que je m’autofinance, ne les écoutez pas, sortez voter pour que tout cela change. »

Voilà le perdant d’Obama, Mitt Romney, qui pointe son nez en lançant avec fiel : « La situation fiscale de Trump cache une bombe, j’en suis certain. »

Et puis, il a le « Super Pack », constitué de contributeurs qui financent la communication des candidats à hauteur de 213 millions de dollars. Ils ont consacré 9 millions de dollars dans des publicités anti-Trump, dont la femme du milliardaire Joe Ricketts (Marlene Ricketts), qui a mis 3 millions de dollars au pot. Joe Ricketts possède l’American Film Company, dirigée par Robert Redford. Trump, qui en a pris connaissance, menace de faire des révélations sur eux. C’est ce qu’indique le Washington Times, appartenant à l’Église de l’unification du fameux révérend Moon, combattant tout autant le candidat Trump. 

Sans doute en raison de ce climat, le célèbre Alex Jones d’Infowars redoute un assassinat par les « élites » de Washington, estimant que c’est la seule chose qui puisse arrêter Trump.

En attendant, c’est ce dernier qui tue le politiquement correct global ! 

Hildegard von Hessen am Rhein

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article