Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Des terroristes parmi les migrants ? En voici la preuve

5 Février 2016, 06:25am

Publié par Thomas Joly

Souvenez-vous ! Les « alarmistes » qui, voici quelques mois, s’inquiétaient que des terroristes puissent entrer en Europe, mêlés aux migrants, nos dirigeants les considéraient comme des provocateurs, des fauteurs de troubles, des instigateurs de haine. Pourtant, le groupe État islamique l’avait annoncé et quelques médias courageux le confirmaient. C’était l’époque où Christian Estrosi, non sans arrière-pensée électorale, déclarait sans nuance : « Nous le savons, les services de renseignement ne cessent de nous alerter là-dessus. » Et le gouvernement d’admettre : « Ça peut toujours arriver. Mais nous travaillons avec nos services de renseignement et nous n’octroyons pas l’asile à ceux dont nous savons qu’ils ont des activités terroristes. » Voilà qui nous rassure ! Et les autres, ceux qui ne sont pas encore fichés, ne sont-ils pas tout aussi dangereux ?

Deux nouvelles preuves viennent de donner raison aux « alarmistes ». En France, RMC a recueilli le témoignage d’une amie d’Hasna Aït Boulahcem, la cousine d’Abdelhamid Abaaoud, tous deux morts dans l’assaut de la police à Saint-Denis. « Sonia » – c’est son nom d’emprunt – affirme qu’elle était présente quand son amie a reçu le coup de téléphone de son cousin, deux jours après les attentats : « On est rentrés sans documents officiels », aurait dit le terroriste, ajoutant « [qu’ils sont] rentrés à plusieurs, [qu’avec lui] il y a des Syriens, des Irakiens, des Français, des Allemands, des Anglais ». Ce témoignage est-il sujet à caution ? En voici un autre, de source officielle.

La police allemande vient d’annoncer qu’elle a procédé à des arrestations dans le cadre d’une opération visant des Algériens, soupçonnés de préparer des attentats. Ils vivaient… dans des foyers pour réfugiés. Aux frais de la princesse, en quelque sorte. L’un des suspects appréhendés aurait fait un séjour en Syrie. Des responsables mettent d’ailleurs en garde contre le risque d’infiltration de terroristes parmi le million de réfugiés entrés en Allemagne en 2015.

On peut comprendre que le ministre de l’Intérieur ne divulgue pas tous les éléments dont il dispose sur le terrorisme en France. Mais quand on minimise le phénomène d’infiltration, pire, quand on accuse ceux qui le dévoilent, on fait preuve d’un aveuglement coupable. Quand on ne surveille que les djihadistes fichés, on fait preuve, pour le moins, de légèreté. Tout l’art de l’apprenti terroriste n’est-il pas de se dissimuler, de paraître « normal » : tous les terroristes n’ont pas l’apparence de terroristes !

Le gouvernement semble ne pas prendre toute la mesure du danger. Certes, il a procédé à quelques arrestations, il a découvert des armes – et il s’en vante : mais la plupart des opérations déclenchées auraient pu l’être avant. Certes, il a décrété l’état d’urgence et il concentre l’attention sur la déchéance de nationalité. Mais que de gesticulations en guise d’action ! Que d’erreurs en politique internationale ! Que d’aveuglement et de préjugés ! Que d’arrière-pensées politiciennes ! Rien de plus dangereux qu’un pilote qui songe plus à sauver sa peau que son navire et ses passagers.

Jean-Michel Léost

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article