Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Viktor Orban lance une politique nataliste contre « la gauche qui vise à éroder les identités européennes »

19 Janvier 2016, 06:00am

Publié par Thomas Joly

La Hongrie vient de lancer un programme  de soutien à la famille et d’encouragement à la natalité, au rebours de celui du gouvernement socialiste de France : « Toute famille s’engageant à avoir trois enfants en dix ans obtiendra 10 millions de forints (soit environ 32.000 euros) en vue de l’achat d’un logement familial. Et un prêt de 10  millions supplémentaires à taux préférentiel. Enfin, le taux de TVA pour l’achat du logement en question sera considérablement réduit. » (Source)

Alors que le gouvernement socialiste de François Hollande vient de mettre en place un système d’encouragement à l’Interruption de la Vie de l’enfant en Gestation (IVG) en remboursant mieux l’avortement que la grossesse.

Le Premier ministre hongrois a de la suite dans les idées; en novembre 2015 il avait déclaré que l’Europe « ne peut pas se construire sur l’immigration au détriment des familles ». Il avait appelé les chefs d’États de l’Union à prendre des mesures pour relancer la natalité en Europe, afin de « sauver la civilisation ». Une civilisation tellement honnie par les euroligarques qui sévissent à la tête de la France, qu’au contraire de Viktor Orban, ceux-ci font tout pour décourager la natalité et pour encourager en parallèle les avortements.

En Novembre Viktor Orban avait affirmé que l’afflux de migrants extra-européens ne pouvait pas résoudre les problèmes de vieillissement de la population ou la crise économique.  

Le Premier ministre hongrois avait estimé qu’une relance de la natalité était nécessaire en Europe « parce que la survie de notre culture et de notre civilisation est en jeu ». Dans ce but, selon lui, chaque gouvernement européen devrait prendre des dispositions pour encourager les familles à avoir plus d’enfants, afin d’assurer l’avenir de l’Europe.

Ce que préconise le chef du gouvernement hongrois a été mis en place avec succès par Vladimir Poutine en Russie, il y a plusieurs années déjà, de sorte que la courbe de la natalité, qui était déficitaire est désormais positive en Russie. 

Pour Viktor Orban, la déferlante migratoire de ces derniers mois est une « conspiration délibérée venant de la gauche qui vise à éroder les identités européennes », « l’Europe ne peut pas construire son avenir sur l’immigration pour remplacer les familles européennes ».

Le premier ministre hongrois avait déjà dénoncé le milliardaire américain Georges Soros, d’origine hongroise, qui par son soutien aux immigrés d’origine musulmane qui déferlent sur l’Union, conspire contre l’Europe dans le but de changer la nature chrétienne de sa civilisation.

La Hongrie qui a érigé des murs et barrières surveillées tout au long de ses frontières avec la Croatie et la Serbie, conteste le système de quotas obligatoires mis en place par Bruxelles à la demande d’Angela Merkel, la Hongrie refusant de servir de déversoir pour le trop plein de demandeurs d’asile des pays d’Europe occidentale qui gardent leurs frontières ouvertes.

Source : http://www.medias-presse.info

Commenter cet article