Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le terrorisme sexuel islamique

6 Janvier 2016, 06:15am

Publié par Thomas Joly

L’islamisme ne se rend pas seulement coupable de tueries. Il pratique aussi une autre forme de guerre : le terrorisme sexuel. Celui-ci prend deux visages qui, tel un Janus, sont intimement liés, l’un étant le revers justifiant l’autre : le premier consiste en un discours moralisateur vestimentaire, le second en tire les conséquences quant au respect de l’intégrité physique dû à la personne.

Le terrorisme sexuel prend, d’abord, la forme intellectuelle de l’apologie de la pudeur féminine. Pour être décente en public, la femme devrait non pas seulement habiller son corps mais le dissimuler le plus possible, certains considérant même qu’il lui faudrait cacher son regard.

Le rejet viscéral de telles considérations est, par un raccourci manichéen, interprété comme une acceptation, voire une promotion de la débauche par la société occidentale.

Il est tellement conçu comme un signe distinctif, à la fois une cuirasse et un étendard, qu’il serait permis d’abuser de la femme qui ne le porterait pas. Celle-ci, supposée sans honneur, ne serait pas respectable et donc à la disposition du premier venu. Outre que l’incontinence de certains hommes trouve là une justification prodigieusement perverse – le prédateur déclare sa victime coupable pour s’auto-justifier –, l’usage politico-militaire du viol, individuel et collectif, et de la réduction en esclavage ne peut être ignoré. Il est une arme pour terroriser les populations que l’islam cherche à conquérir, la femme ne pouvant y échapper qu’en se convertissant.

Dans la pratique, ce terrorisme physique ne prolonge pas nécessairement sa version culturelle. Mais il en est, dans une certaine herméneutique, la continuité logique. Si la majorité des médias jettent un voile pudique sur les viols dont le caractère ethnico-religieux est peu douteux, les faits n’en sont pas moins réels et de plus en plus nombreux en Europe.

Cette schizophrénie permet au mâle musulman de se vautrer dans la luxure tout en s’estimant irréprochable et approuvé par son dieu. Cette idéologie permet d’obtenir une soumission sociale d’autant plus aveugle qu’elle autorise ses adeptes, en les libérant du sentiment de culpabilité, à pratiquer sur ses « ennemis » des actes sadiques.

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Commenter cet article

Sylvie 07/01/2016 23:47

Et si les victimes, et leurs familles qui devront prendre soin d'elles, se regroupaient pour poursuivre les gouvernements qui ont admis ces hommes sans les éduquer auparavant et sans leur faire comprendre très sérieusement qu'ils seraient accusés, emprisonnés et retournés dans leur pays d'origine à la moindre bévue légale... Peut-être que les gouvernements comprendraient et appliqueraient des mesures plus sérieuses? De plus, le permis de port d'arme devrait être autorisé pour toutes les femmes qui en feront la demande en plus de mettre à leur disposition, partout, des cours d'autodéfense. Les viols finiraient peut-être par être pris au sérieux? Après quelques violeurs abattus, les autres comprendraient peut-être que les femmes d'ailleurs ne sont pas les femmes de leur pays... La commercialisation du rapeX partout sur la planète aiderait aussi très certainement.

stephane 01/09/2016 11:53

Pourquoi accuser le gouvernement sur le fait que des filles se laissent séduire, dragué et finalement abusé ? C'est aux femmes d'apprendre la vigilance ...