Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

On va se retrouver avec quelque chose de pire que l’État islamique ! (par Marie Delarue)

10 Décembre 2015, 06:11am

Publié par Thomas Joly

Ce ne sont pas des fantaisies fumeuses du Front national pour guider les populations affolées vers les urnes dimanche prochain. Non, ce sont les derniers chiffres donnés par les services américains.

30.000 islamistes radicaux sont partis cette année faire le djihad en Syrie. C’est deux fois plus que tous ceux passés dans les camps d’Oussama Ben Laden en Afghanistan entre 1996 et 2001. « Le phénomène est véritablement mondial », dit le rapport. Ils viennent d’une centaine de pays et 30 % d’entre eux sont francophones. On estime à 5.000 les recrues européennes quand leur chiffre n’était que de 2.500 en juin 2014. « C’est d’Europe occidentale et de Russie que les nouveaux djihadistes ont afflué en plus grand nombre au cours des dix-huit derniers mois », nous dit-on, avec une surreprésentation de… Français : 1.700 sur le terrain à ce jour. Très loin devant les Britanniques, les Allemands et les Belges.

À noter l’augmentation exponentielle des enragés venus de Turquie : « Entre 2.000 et 2.200, contre 400 seulement il y a dix-huit mois. » De même, « le nombre de combattants venus de Russie et d’Asie centrale a également explosé, de près de 300 %, à 4.700, dont 2.400 Russes ». C’est l’une des raisons pour lesquelles Poutine intervient militairement aux côtés de Bachar el-Assad en Syrie, dit le rapport. Car la crainte du président russe, c’est le retour au pays de fanatiques surentraînés, ce que confirme également le rapport : « Ils sont justement entre 20 et 30 % à rentrer dans leur pays. 250 Français sont ainsi revenus dans l’Hexagone. » Avec, pour une majorité d’entre eux, la très ferme intention d’y semer la terreur.

Plus « terrorisant » pour nos petites cervelles occidentales, on apprend que sur ces contingents de fanatiques, les femmes sont nombreuses : 25 % en ce qui concerne les radicalisés français ! Et l’on aurait tort de croire, même si c’est commode pour nos pseudo élites et nos politiques, que tout ce monde là sort de nos banlieues-ghetto après y avoir grossi les rangs de « l’échec scolaire » et des abonnés au tribunal de Bobigny. Comme le rapporte Le Point, cela peut arriver dans n’importe quelle famille. Ainsi cette jeune femme du bassin minier, aujourd’hui en Syrie, mariée et mère sans que ses parents l’aient su ; issue pourtant d’une famille d’enseignants, chrétienne, musicienne et sportive, très bien insérée, et qui a basculé en quelques mois lorsqu’elle est entrée en classe prépa à Lille ! « Ça n’arrive pas que dans les familles où les enfants sont délinquants ou désœuvrés », dit sa mère, et ce n’est certes pas la petite « Journée de laïcité » de notre amie Najat qui va suffire à enrayer le phénomène.

Les services spécialisés de nos belles démocraties sont particulièrement inquiets. L’intensification des frappes contre l’EI entraîne manifestement la riposte, et il faut s’attendre à « un effort accru pour renvoyer des combattants étrangers dans leur pays d’origine pour des opérations de représailles », relève un spécialiste londonien. Pour l’instant, les services français ont les yeux rivés sur les « rentrants » qui, s’ils sont repérés, sont presque immédiatement traduits en justice. « Mais, au moins pour ceux dont la justice ne pourra pas prouver qu’ils ont du sang sur les mains, les peines de prison seront de l’ordre de sept à dix ans », dit (anonymement !) l’un des hauts responsables français de la lutte antiterroriste, « donc ils vont en purger une partie. Ça veut dire que dans quatre/cinq ans, les premiers sont dehors ». Et l’on peut douter qu’ils soient alors devenus des agneaux…

C’est la conclusion alarmiste de Mathieu Guidère (de son vrai nom Moez Kouider) : « Après la destruction de l’EI, on va assister à une fragmentation du noyau central. Et comme ne survivent que les plus aguerris, les plus radicaux, on va se retrouver avec quelque chose de pire que l’EI. »

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article